Blizzard pourrait bien développer de nouveaux jeux Overwatch, mais aussi de nouvelles licences

Après la sécurité, la témérité ? Réputé pour la qualité de ses trois univers principaux (WarCraft, Diablo et StarCraft), le célèbre éditeur Blizzard Entertainment pourrait bien aller dans l’avant, et ce de plusieurs manières. La sortie relativement récente d’Overwatch a été une preuve que les gens ne sont pas hostiles à un tout nouvel univers, bien au contraire ; les nombreuses vidéos et comics liés ont apporté plus de profondeur à l’univers, y compris sur la sexualité des personnages. Mais si le FPS compétitif que nous connaissons tous n’était que le début ? Récemment nommé PDG de Blizzard Entertainment, J. Allen Brack a pendant longtemps supervisé World of Warcraft, preuve s’il en est qu’il sait s’occuper d’univers riches.

Dans une interview donnée à GameInformer, Brack est revenu sur la déclaration, effectuée en mai, selon laquelle Blizzard avait beaucoup de plans pour Overwatch. Il a confirmé, donnant aussi quelques intéressantes précisions : “Nous pensons aussi que beaucoup de jeux différents peuvent exister sur une même licence. Si vous regardez Overwatch, par exemple, c’est une licence très large. Le jeu tel que les gens l’ont aujourd’hui n’est qu’une très petite partie de ce que la licence pourrait être. Nous pensons que beaucoup de nos licences peuvent avoir différents types de jeux, différents types d’expérience“.

Ce serait particulièrement intéressant, tant pour les joueurs que l’entreprise ; on sait par exemple que la licence Diablo, qui a longtemps été laissée à l’abandon, va subir un gros lifting avec pas moins de quatre jeux en préparation, et tous ne sont pas de traditionnels hack’n’slash. Il en a été de même pour StarCraft qui a failli quitter les sentiers de la stratégies avec Ghost, mais ce dernier a lui aussi été annulé. Lui aussi car récemment, le site Kotaku a révélé qu’un autre FPS dans l’univers futuriste, dont le développement était des plus secrets, a été brutalement annulé. La raison ? Un focus sur Diablo IV… et Overwatch 2. Ce dernier nom n’est bien sûr pas officiel, l’information n’ayant pas été confirmée par Blizzard. Mais les propos de son PDG sont justement d’autant plus pertinents à la lumière de ce leak ; en annulant le FPS de StarCraft, quelle que soit sa forme, l’éditeur semble concentrer tant ses équipes que son public sur une seule licence, et la maximiser. Encore une fois, les supports parallèles que sont les vidéos et les comics, ajoutés à l’engouement esportif de l’Overwatch League, font de Overwatch une licence au gros potentiel narratif et financier.

 

 

La BlizzCon 2019 permettra sans doute d’avoir plus de nouvelles de Diablo IV, après l’échec marketing qu’a été l’annonce d’Immortal – il est tout de même intéressant de voir comment Blizzard a créé un spin-off sur une plate-forme originale pour approfondir l’histoire. Les autres projets de la licence seront aussi très probablement mis en lumière, bien que cela dépende de leur avancement. Même son de cloche du côté de Overwatch 2, car la hype créée par l’article de Kotaku pourrait pousser l’éditeur californien à dévoiler son nouveau bébé.

Et après ? Les reliquats du FPS consacré à StarCraft pourraient être réutilisés pour un tout nouveau jeu, comme cela a été le cas de feu le projet Crossworlds ; la création d’une toute nouvelle licence, surtout en ayant la minutie légendaire de Blizzard, requiert une énorme quantité de travail. En fonction de ce qui est déjà dans les cartons, il nous faudra très probablement faire preuve de beaucoup, beaucoup de patience

 

 

 

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire