Polémique Blizzard : des sénateurs étasuniens signent une lettre bipartisane

Jusqu’où ira la récente polémique qui déchire Blizzard et sa communauté ? Pour l’instant, jusqu’au Congrès des Etats-Unis d’Amérique, on dirait bien. Des sénateurs viennent de publier une lettre tout ce qu’il y a de plus officiel, appellant notamment Robert Kotick, PDG d’Activision-Blizzard, à “reconsidérer votre décision plus respectueusement envers Monsieur Chang“. Certes, le ban a été réduit de moitié et blitzchung pourra garder ses gains, mais les politiciens semblent vouloir plus.

La lettre est d’autant plus forte qu’elle a été signée par des sénateurs démocrates ET républicains, leur union n’étant pas une chose très courante, surtout en cette période précise – pour rappel, le président républicain Donald J. Trump est actuellement sous le coup d’une mesure de destitution. Sans entrer dans une vaste et délicate analyse politique, cette lettre pourrait marquer le début d’un front politique mobilisé contre l’éditeur californien. La situation est d’autant plus cruciale que la guerre commerciale sino-américaine ne semble pas vouloir connaître de fin, et Activision-Blizzard donne l’impression d’avoir plus à cœur l’amour du gouvernement chinois que les fans de son propre pays.

Il est aussi bon de rappeler que la dernière fois que le gouvernement étasunien s’est impliqué dans une controverse sur fond de jeux vidéo, c’était avec la polémique des loot boxes, qui a pris une envergure mondiale depuis. Ici, on notera la signature de la sénatrice démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, très présente sur les réseaux sociaux et jouissant d’une forte popularité auprès des jeunes. Si on ajoute la récente sanction envers deux commentateurs d’une université, il n’est pas impossible que la grogne gagne les étudiants, lesquels pourraient se mobiliser en masse. Et ce ne sont certainement pas les excuses de J. Allen Brack, PDG de Blizzard et numéro 2 de Kotick, qui vont calmer les choses…

 

 

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire