Blizzard suspend pendant six mois les commentateurs étudiants ayant manifesté leur soutien à Hong Kong

Se tirer une balle dans le pied, c’est pas ouf, mais à ce rythme là, Blizzard va finir comme Charles Xavier.

En pleine polémique depuis la sanction envers blitzchung, l’éditeur californien a récidivé en bannissant pendant six mois trois étudiants de l’American University qui, durant un match officiel, ont brandi une pancarte indiquant “Free Hong Kong, Boycott Blizzard“. Les jeunes commentateurs s’étaient d’eux-même retirés de la compétition par la suite mais l’un d’eux, Casey Chambers, a indiqué que le groupe avait été banni du circuit professionnel pendant six mois. En d’autres circonstances, cela pourrait se comprendre : au-delà du message politique, ces trois jeunes ont clairement appelé à boycotter les produits d’une entreprise en pleine émission sponsorisée par ladite entreprise. Quel que soit l’angle par lequel on regarde ce problème, Blizzard est dans son bon droit.

Sauf que les circonstances sont plus qu’exceptionnelles, et terriblement délicates. Malgré un communiqué du PDG, la grogne n’en finit pas d’enfler, et blizzard devrait espérer que les choses se calment petit à petit, surtout à deux semaines de sa grande messe annuelle. Par cette action, l’éditeur ravive une polémique déjà brûlante, et surtout, prend le risque de se mettre à dos de nombreux étudiants à travers le pays, voire le monde, qui sont généralement connus pour manifester assez facilement. La décision venant d’être rendue publique, il est trop tôt pour en mesurer les conséquences, mais dans tous les cas, ça risque de piquer un peu.

Nous avions déjà parlé de cet incident précis dans notre gros récap sur le sujet, qui soulignait également l’intervention d’associations humanitaires mais aussi de politiciens. Si les étudiants joignent effectivement la danse, Blizzard pourrait bien être dans la plus mauvaise année de son existence

 

Si vous souhaitez revoir la séquence, allez directement à 51:38 ci-dessous.

 

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire