Fallout 76 fait un petit anachronisme avec la Confrérie de l’Acier, et ça passe moyen

Bien qu’il ne sorte que dans un mois, Fallout 76 a déjà accumulé pas mal de critiques, la dernière en date portant sur les serveurs privés qui ne seront pas disponibles avant l’année prochaine. Certes, on peut difficilement juger un jeu avant de l’avoir testé, mais le RPG multi de Bethesda commence clairement sur un mauvais pied.

Et justement, une nouvelle polémique vient s’ajouter ! Pour rappel, Fallout 76 se déroule en 2102, soit 132 ans avant les premières mentions d’une activité de la Confrérie de l’Acier, en Californie ; or, tous les éléments des jeux précédents indiquent que cette faction emblématique de la saga a été créée en Californie – Fallout 4, qui se déroule en 2287, dépeint tout juste l’arrivée de la Confrérie dans le Massachusetts. En gardant en tête que la Californie est au nord-ouest des Etats-Unis tandis que la Virginie Occidentale se situe à l’est, ça rend la chose un peu impossible.

Et la polémique, dans tout ça ? Durant des stress tests de Fallout 76, plusieurs joueurs ont vu des mentions de la Confrérie de l’Acier dans le jeu, avec par exemple une lettre, ou encore des caisses de ravitaillement marquées du célèbre logo. Si un post sur Reddit a été créé pour cela, vous pouvez retrouver les screenshots de la discorde ci-dessous :

 

 

 

 

Petes Hines est rapidement venu éteindre le feu, tout en précisant qu’il n’était pas lui-même un “lore guy“, mais le problème est quand même de taille. Il semble surtout que Bethesda n’ai pas pris en compte l’histoire générale de la saga laquelle, il faut le dire, a été développée au fil des années par des studios différents. Une théorie largement partagée par les fans est que, tout simplement, l’éditeur ai voulu jouer sur la fibre sentimentale de la communauté en ramenant cette faction bien-aimée et iconique dans Fallout 76, même sans raison apparente.

Pour sa part, Hines a indiqué qu’il était sûr que l’équipe de développement allait résoudre le problème ou trouver une solution cohérente, mais cela ressemble surtout à un retcon mal amené. C’est d’autant plus dommage que seulement vingt ans après la chute des bombes, il aurait été extrêmement intéressant de découvrir de nouvelles factions issues, par exemple, des restes de l’armée américaine. En attendant, on est assez curieux de savoir ce que nous réservera Appalachia.

Rendez-vous le 14 novembre pour faire la lumière sur tout cela !

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire