Est-ce que Creative Assembly est en train de développer un nouveau moteur graphique pour Total War ?

Il semblerait bien que Creative Assembly travaille, enfin, à un nouveau moteur graphique pour sa série Total War – et c’est pas trop tôt ! L’information n’a pas été confirmée, mais c’est ce qu’il semblerait si on jette un œil aux offres d’emploi du site officiel.

D’abord avec ce poste de lead core games developper, dont la description évoque clairement les mécaniques de la célèbre saga : “Knowledge of data structures and algorithms common to game AI, such as finite state machines, agent systems, pathfinding, etc“. D’autres postes de ce genre sont également affichés, ainsi qu’un autre portant sur l’IA, et on sait tous que les factions de Total War contrôlées par l’ordinateur pourraient bénéficier d’un peu plus de matière grise.

Le truc, c’est qu’il y a un problème de timing. Si la trilogie en cours Warhammer est un succès à bien des égards, Thrones of Britannia a été un échec critique et commercial, tandis que Three Kingdoms était plus en demi-teinte. Les graphismes commencent à se faire un peu vieux, aussi un petit coup de fraîcheur sur les textures et le nombre de pixels pourrait être intéressant. Bien entendu, un moteur graphique ne se limite pas seulement à de jolies formes colorées sur un écran : il définit aussi les fonctionnalités de gameplay possibles, les éléments physique, les connexions externes… bref, tout un programme ! Pour assurer un meilleur avenir à la franchise Saga, un moteur graphique plus moderne paraît être une obligation, surtout si le futur Troy veut créer et entretenir la hype.

 

 

D’un point de vue technique, il est de notoriété publique que Total War consomme pas mal de ressources, et exige suffisamment de RAM et un SSD (dans l’idéal) pour vraiment profiter du jeu. Warhammer 2 est particulièrement exigeant du fait de ses nombreuses factions mais, justement, la dernière mise à jour a apporté une considérable réduction du temps des tours, grâce à ce que Creative Assembly indique être “une optimisation du code“. Un moteur graphique plus récent augmenterait encore plus les performances, garantissant un plus grand plaisir de jeu mais aussi de futurs opus d’envergure. Et ça, c’est quand même assez cool. Reste à savoir si le colossal travail nécessaire a déjà été commencé, et à quel niveau il en est ; un moteur graphique bâti depuis le début demande, au bas mot, des années de travail…

Autre offre d’emploi intéressante, celle concernant un back-end programmer” dédié aux “lives services ; comme l’atteste la description de poste, l’idée est d’avoir un service propre à Creative Assembly qui connecte Total War, son futur FPS mais aussi les projets pour consoles, encore en développement. OK, mais qu’est-ce que ça veut dire concrètement ? Dur à deviner. Il n’est pas impossible que comme Bethesda ou Rockstar Games, le studio britannique cherche aussi à développer son launcher pour différentes licences, comme une version améliorée de celui qui existe pour Total War. Il peut également s’agir d’un tout autre service, multi plate-formes ou pas. Seul l’avenir nous le dira !

Quoiqu’il en soit, Creative Assembly semble avoir pas mal de projets en route, et recrute les effets pour les concrétiser. Avec l’expérience des échecs mais aussi l’élan des réussites des ces derniers mois, le studio pourrait bien sortir de très, très lourd pour la décennie.

 

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire