Bethesda attaqué en justice car le Season Pass de Fallout 4 n’est pas vraiment complet

   

Le saga Fallout n’en finit pas de créer des polémiques pour Bethesda : cette fois-ci, c’est le quatrième opus qui est visé par une action collective en justice, mettant en cause le Season Pass du jeu.

Menée par X-Law Group, cette action a d’abord été lancée en 2019, soit deux ans après le lancement du Creation Club. L’idée est la suivante : le Season Pass vendu avec Fallout 4 proposait tout le contenu actuel et à venir du jeu pour un prix unique… du moins en théorie. Car l’arrivée du Creation Club a introduit de nouveaux contenus, pour la grande majorité créés par le studio, et ceux-ci n’étaient disponibles que contre une nouvelle dépense. C’est donc en totale contradiction avec la description officielle du Season Pass.

L’action collective a été démarrée par la mère de Jacob Devine, ce dernier ayant acheté le précieux sésame en 2019. Il explique : “J’ai acheté le premier Season Pass en pensant cool, ça me donnera accès à tout le reste du jeu. Puis ils ont sortit de nouvelles choses, auxquelles je n’avais pas accès. Et je devais acheter un autre Season Pass pour en profiter. J’étais juste déçu. J’avais l’impression que je m’étais fait avoir“.

 

 

La plainte repose sur une brèche de contrat, un enrichissement injuste, une fraude doublée d’une dissimulation et d’une représentation malhonnête, entre autres éléments. Filippo Marchino, un des avocats de X-Law, détaille : “Cela marche comme un canard, cela cancane comme un canard. Donc c’est un DLC. Ils ont essayé de changer ça et de l’appeler le Creation Club pour masquer le fait que des gens avaient déjà acheté un Season Pass. Mais tout ça est artificiel, et c’est de la fraude“.

Cette plainte intervient quelques mois après le rachat de Bethesda par Microsoft, et pourrait compliquer les choses ; pire encore, l’éditeur du Maryland est aussi la cible d’une action en justice concernant Rune 2, le jeu aurait été saboté afin de protéger The Elder Scrolls. Pour rappel, à sa sortie, le Creation Club a tellement été critiqué qu’un mod extrêmement populaire permettait de le retirer.

On ignore si cette plainte aboutira quelque part, mais vous pouvez consulter le site dédié. En attendant, nous vous tiendrons informé des éventuelles avancées, même s’il semble que la court de justice du Maryland préfère un accord à l’amiable entre les deux parties qu’un procès. Car si procès il y a, les répercussions en terme de jurisprudence pourraient avoir un impact titanesque sur l’industrie du jeu vidéo…

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire