Après l’E3 2021, que sait-on de Starfield ? Date de sortie, lore, moteur graphique…

   

Lors de l’E3 2021, Microsoft et Bethesda ont uni leurs forces pour nous présenter Starfield, le prochain jeu porte-étendard de la firme célèbre pour ses RPG. Cela faisait un petit moment que Bethesda nous teasait sur ce prochain jeu, et notre patience a été récompensée par un trailer. En sus de ces jolies images, nous avons rassemblé pour vous quelques informations ici et là, qui suscitent un certain intérêt…

 

 

 

  • Moteur graphique : le Creation Engine 2 (ré)entre dans la danse

 

Les jeux développés par Bethesda Game Studios ont un triste point commun : le Creation Engine. Utilisé depuis 2011, ce moteur graphique dérivé de Gamebryo a la réputation d’être peu maniable, relativement buggé et pas franchement joli. Cela fait de longues années que les joueurs s’en plaignent, et si des promesses avaient été faites pour Fallout 76, rien n’a véritablement changé.

Jusqu’à maintenant, semble-t-il. Le trailer explique clairement que Starfield a été bâti sur le Creation Engine 2, mais sans donner plus de détails ; en novembre dernier, Todd Howard expliquait que le jeu tournerait sur le Creation Engine sans ajouter de numéro derrière, ce qui laisse penser que sa deuxième version… n’est pas un nouveau moteur graphique. J’ai contacté Bethesda pour en savoir plus, et si un représentait m’a expliqué qu’il était trop tôt pour en parler, il a néanmoins été précisé “il doit quand même certainement reprendre des éléments améliorés de l’ancien“. On espère donc que Bethesda a suffisamment amélioré son moteur pour en faire une technologie moderne.

L’intérêt du Creation Engine, cela dit, reste dans sa flexibilité. Inutile de revenir sur les nombreux mods qui ont fleuri sur Skyrim et Fallout 4, apportant à ces jeux des centaines (milliers ?) d’heures supplémentaires ; Bethesda a donc tout intérêt à ce que le Creation Engine 2 offrent ces mêmes fonctionnalités, afin que la communauté continue de nous éblouir de contenu !

 

 

 

 

  • Il y aura plein de factions, dont la Constellation

 

Dans un entretien à The Telegraph, Todd Howard a parlé des factions : “Il ya énormément de factions dans le jeu, mais la Constellation est la principale, dont vous ferez parti. La structure du jeu est assez similaire à celle de Skyrim, où vous pouvez être qui vous voulez, avec différentes factions que vous pouvez rejoindre pour créer votre propre chemin“.

La Constellation est le dernier groupe d’exploreurs spatiaux, décrits par Howard comme “La NASA avec Indiana Jones et une touche de la Ligue des Gentleman Extraordinaires“. Le sous-entendu selon lequel la Constellation est unique en son genre laisse penser que Starfield nous proposera un univers de stagnation technologique, où il reviendra à des libre-marchands d’aller toujours plus loin dans l’espace. Et ça, ça sonne quand même plutôt bien !

 

 

 

  • Le plan du trailer n’est pas un plan, et est probablement d’origine extra-terrestre

 

Le Telegraph a également demandé des détails à Howard concernant le plan manuscrit que l’on voit dans le trailer, décrit par le narrateur comme “la clé qui débloque absolument tout“. Howard a indiqué qu’il ne décrirait pas cela comme un plan, mais que c’était effectivement une partie importante du mystère de Starfield.

Mon interprétation personnelle ? Le mot original utilisé dans l’interview est “blueprint“, ce qui a une connotation fortement industrielle ; or l’image ci-dessous est clairement l’oeuvre d’un dessin manuel, avec les commentaires attenants. L’un deux dit clairement : “Nous n’avons pour l’instant pas été capables de déterminer ce qui se passe au centre“, lequel semble être un trou au milieu d’une série d’anneaux concentriques.

L’ensemble est donc un genre de soucoupe faisant penser au vaisseau de Interstellar, ou un bâtiment exotique. Il y a fort à parier que ce mystère soit d’origine extra-terrestre ce qui, au final, soulève plus de questions que de réponses…

 

 

 

 

  • Un livre de Joshua Slocum n’est pas sans importance

 

Le trailer met également en évidence Sailing Around The World, un livre réellement écrit par Joshua Slocum. Ce dernier est le premier homme à avoir fait le tour du monde maritime solo, mais a mystérieusement disparu en 1909 lors d’un voyage.

Howard a expliqué que tout ça est “pertinent, mais je n’en dirais pas plus“. Il paraît logique que le livre de Slocum soit une allégorie pour les voyageurs spatiaux, mais peut-être y a-t-il quelque chose de plus profond ? Peut-être l’auteur/explorateur a-t-il été kidnappé par des extra-terrestres au début de notre 20ème siècle, et que nous le reverrons bientôt ?

 

 

 

 

  • Starfield sera a priori plus “hardcore” que les récents jeux Bethesda

 

Toujours dans son entretien à The Telegraph, Todd Howard a explique : “C’est un RPG un peu plus hardcore. On y trouvera de super personnalisations de personnages, comme le fait de choisir son background, ce genre de choses. Nous allons revenir à des choses que nous faisions il y a longtemps, et laissaient aux joueurs la possibilité d’avoir le personnage qu’ils voulaient“.

Il faut reconnaître qu’un système de personnalisation des personnages n’est pas vraiment quelque chose de “hardcore“, mais plutôt la base des jeux de rôle. Cela étant dit, des jeux récents comme Fallout 4 ont été décriés notamment pour les manques de choix, et des histoires parfois trop linéaires. Il apparaît donc que Bethesda a profité du Creation Engine 2 pour repartir sur de bonnes bases, et proposer un RPG qui mérite vraiment ce nom.

 

 

 

  • Pete Hines s’est excusé auprès des joueurs PlayStation

 

Le rachat de Bethesda par Microsoft s’est largement fait ressentir dans le trailer d’annonce de Starfield, puisque le jeu sera exclusif à la Xbox et aux PC. La décision paraît logique, mais de nombreux joueurs de PlayStation ont exprimé leur mécontentement sur différents réseaux sociaux.

Pete Hines, le vice-président de Bethesda, s’est confié à GameSpot à ce sujet : “Je comprends totalement si vous êtes mécontents, en colère ou autre. Je comprends. Ce sont de vraies frustrations et émotions“. Joueur de PlayStation lui-même, Hines a néanmoins rappelé l’exclusivité de Deathloop à la PlayStation, même s’il est clair que Starfield est le nouvel étendard vidéo-ludique de Bethesda.

On se dira que c’est de bonne guerre, tant Sony a accumulé, ces dernières années, les exclusivités  comme Marvel’s Spiderman, The Last of Us ou encore Horizon Zero Dawn (pour un temps au moins).

 

 

 

  • Moins de plateformes = une plus grande qualité

 

Cette exclusivité sur Xbox et PC a néanmoins un aspect positif pour les joueurs concernés. Toujours à The Telegraph, Todd Howard a indiqué que les équipes de Bethesda n’avait désormais plus à se concentrer sur trop de plateformes. C’est d’autant plus pertinent puisqu’au aujourd’hui, les PC sous Windows et les Xbox utilisent la même API et le même framework de Microsoft, ce qui permettra d’optimiser les jeux de manière optimale.

Bien entendu, chaque PC est différent, avec des milliers de composants aux nuances parfois subtiles, mais présentes. D’un autre côté, le hardware des consoles n’a pas toujours été parfait, ce qui tirait parfois certains jeux vers le bas – l’exemple le plus récent est Cyberpunk 2077. L’aspect software permettra ainsi à Starfield de mieux interagir avec l’environnement Xbox (aussi disponible sur PC) et ainsi d’obtenir de bien meilleures performances ; last but not least, le fait de ne pas développer un jeu pour une plateforme spécifique réduit également les temps de développement de beaucoup !

 

 

 

 

  • La date de sortie ?

 

Starfield sortira le 11 novembre 2022, encore une fois sur Xbox Serie X, Xbox Serie S et PC. Il sera également disponible sur le Game Pass, et ce le jour de sa sortie. Cela laisse donc environ un an et demi à Bethesda pour nous abreuver de trailers et autres informations.

 

 

 

  • Une image vaut au moins soixante-neuf mots

 

En plus du trailer, nous avons eu droit, comme vu ci-dessus, à quelques précisions de Pete Hines et Todd Howard. Ce dernier a, après Fallout 76 et son lancement discutable, autant de crédibilité auprès des gamers que Homer Simpsons lorsqu’il s’agit de sobriété.

Heureusement pour nous, Bethesda a publié pas mal de concept arts, lesquels en disent plus sur Starfield que n’importe quel discours. Vous pouvez apprécier l’ensemble ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire