Star Citizen : Crytek attaque en justice Cloud Imperium Games par rapport à son moteur de jeu

Une petite bombe lâchée à l’encontre de Cloud Imperium Games ? Malgré un release qui se fait attendre, Star Citizen ne cesse de nous émerveiller au fur et à mesure de son développement, même s’il est passé par quelques phases douloureuses. Et si certaines rumeurs font état d’un manque de capitaux après une levée de fonds record sur Kickstarter, la situation financière du groupe de Chris Roberts pourrait bien s’aggraver ; en effet, Crytek a décidé de les attaquer en justice, et réclame “plus de 75 000 dollars“. L’origine du problème ? CryEngine.

Ce moteur graphique extrêmement puissant (notamment utilisé pour Crysis, jeu que personne n’arrive à faire tourner correctement) à l’origine faire tourner Star Citizen, en échange de promotions en faveur de Crytek. Et là, le problème se divise en deux parties : le 24 septembre 2016, selon Crytek, Chris Roberts “minimise publiquement la contribution de Crytek a Star Citizen, disant ‘qu’on ne l’appelle plus CryEngine mais Star Engine’. Peu de temps après, [CGI] a enlevé toute mention de Crytek et ses copyrights, violant ainsi le LGA“. Le Game License Agreement régit les conditions d’utilisation du CryEngine par Cloud Imperium Games, et il semble donc que ces conditions aient été brisées – même si seule une cour de justice pourra confirmer cela.

 

 

La deuxième partie du problème, c’est qu’en août 2016, Star Citizen change de moteur graphique en faveur du Lumberyard d’Amazon, au grand dam de Crytek ; vous pensez que ça s’arrête là ? Que nenni ! Lumberyard est un moteur extrêmement puissant, mais dont l’architecture est une dérivation… du CryEngine ! Par ailleurs, le contrat entre les deux parties impliquaient également que tout au long du développement du jeu, CIG devait reporter les bugs rencontrer à Crytek, qui aurait ainsi pu améliorer son moteur graphique. Et au risque de vous décevoir… ça n’est pas encore fini ! En effet, Star Citizen est développé en “modules”, lesquels sortent au fur et à mesure de s’ils sont terminés ou pas. Squadron 42, le mode FPS du jeu, sera bel et bien développé en utilisant le CryEngine, ce que Crytek considère comme une violation du contrat, Squadron 42 étant, pour eux, un jeu séparé de Star Citizen.

Les dommages et intérêts sont évalués par Crytek a “plus de 75 000 dollars“, comme précisé plus haut. On ignore si la plainte aboutira à un procès en bonne et due forme, mais quoiqu’il arrive, cela mettra beaucoup, beaucoup de temps. Peut-être même suffisamment pour que Star Citizen soit terminé.

Vous pouvez retrouver la plainte officielle ici.

 

 

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Comment(s)

      Laisser un commentaire