Non, les développeurs de Star Citizen ne sont pas en faillite malgré un prêt !

Si Internet est une source formidable d’informations, on y trouve aussi des analyses à la pertinence plus que douteuse – rapides, certes, mais un peu trop. On en a eu un parfait exemple avec Cloud Imperium Games, développeur de Star Citizen, qui a très récemment contracté un prêt bancaire auprès de Coutts and Co., malgré le fait d’avoir levée 153 millions de dollars sur Kickstarter. Est-ce que cela voulait dire que le studio était en danger ?

Pas forcément, mais Reddit et NeoGAF se sont embrasés de théories. A tel point que CIG a été obligé de faire un communiqué officiel, écrit par son co-fondateur mais aussi par le conseiller juridique de l’entreprise, Ortwin Freyermuth. Il y est expliqué que le studio est éligible à un rabais sur ses taxes vis-à-vis du gouvernement britannique, mais rabais qui ne sera affectif que l’année suivante. Pour avoir à éviter de rapatrier certains de ses actifs sous forme de livre sterling, CIG a préféré souscrire à un prêt. Les taux d’intérêts relativement bas, en cette période de Bexit, sont plus intéressants que la conversion de dollars vers la livre, et permettent donc d’éviter des pertes superflues.

Il y a donc très peu de risques pour les fans du jeu de s’inquiéter, et ce malgré le report de l’alpha 3.0 de fin juin à courant août. Squadron 42 is coming !

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire