Sony n’a pas porté Bloodborne sur PC (et ne le fera pas) pour des raisons techniques

Il va sans dire que Bloodborne est un des jeux de Sony les plus demandés sur PC, mais ces demandes tendent généralement à rencontrer un mur.

Ces derniers mois, nous avons pu discuter avec plusieurs employés de divers échelons, tant chez Sony que From Software, afin de comprendre pourquoi le souls-like de 2015 reste totalement exclusif à la PlayStation. Il s’avère qu’il ne s’agit pas que d’une décision purement commerciale de Sony, mais que plusieurs facteurs sont à prendre en compte.

Le premier est tout simplement que les portages des jeux édités par Sony vers les PC sont catastrophiques. On se rappelle notamment de Horizon Zero Dawn, dont la sortie sur PC si longtemps attendue a été gâchée par de nombreux bugs et problèmes d’optimisation ; le portage réalisé par Virtuos Games a été si mauvais que Guerilla Games est venu à la rescousse, avant de finalement revenir au prochain opus de la saga.

Là où les choses deviennent intéressantes (ou tristes, c’est selon), c’est que l’absence de qualité de Horizon Zero Dawn sur PC a poussé Sony à reconsidérer sa stratégie… et à annuler le portage de Bloodborne. L’éditeur japonais a, en gros, décidé que le jeu n’en valait pas la chandelle.

 

 

 

Cet élément semble corroboré et approfondi par Jeff Grubb, dans un podcast qui date d’il y a quelques mois. Le célèbre leakeur/auteur de l’industrie est revenu sur le fait que le code de Bloodborne est souvent complexe, avec des parties entremêlées qui demandent beaucoup de travail ne serait-ce qu’à cerner. Selon Grubb, un portage aurait nécessité que des développeurs expérimentés de From Software soient constamment derrière Virtuos afin de donner l’accès à des parties spécifiques, et surtout vérifier qu’elles soient bien appréhendées.

Un employé de From Software avec lequel nous avons pu discuter nous a confirmé – avec humour ! – que c’était un problème récurrent des jeux du studio, dont Bloodborne souffrait particulièrement. Pour rappel, le moteur graphique utilisé est une version modifiée du PhyreEngine ; très, très modifiée, s’il faut être honnête. C’est en soi assez commun, et permet aux développeurs de se familiariser avec un ensemble d’outils, tout en les personnalisant selon leurs besoins.

Le problème est que ce moteur graphique est de moins en moins simple d’utilisation, de par les nombreux ajouts qui y ont été faits, et demande une expertise de plus en plus pointue. Les réalisations du PhyreEngine sont notoirement capricieuses sur PC, comme on a d’ailleurs pu le voir au lancement d’Elden Ring.

Alors, est-ce que Bloodborne sera un jour porté sur PC ? Si nous n’avons pas eu de réponses définitives de nos différents contacts, le « non » semble largement pencher dans la balance. From Software est actuellement occupé avec plusieurs projets, dont le récent DLC annoncé de Elden Ring ; de son côté, Sony est toujours empêtré dans une bataille judiciaire avec Microsoft, et les choses semblent se gâter pour l’éditeur japonais.

Il faudra donc se contenter de projets similaires, comme le prometteur Lies of P. C’est peut-être pour le mieux, au final, car cela permettrait à d’autres studios de développer des souls-like sur PC originaux, et rafraîchir le genre. On croise donc les doigts pour voir de tels projets fleurir en masse et en qualité !

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

2 thoughts to “Sony n’a pas porté Bloodborne sur PC (et ne le fera pas) pour des raisons techniques”

    1. Oui et non !
      C’est ce qu’on voit depuis quelques jours fleurir un peu partout comme article, et que nous n’avons pas reporté pour une seule raison : littéralement tous les jeux vidéo ont une version PC, puisque tous les logiciels sont conçu sur PC.
      Dans ce cas précis, on a effectivement vu des screenshots de fichiers faisant état d’une version PC de Bloodborne, mais elle n’est pas jouable nativement. Il s’agit juste d’un émulateur, si on veut, mais les assets et les commandes sont conçus pour tourner avec un matériel spécifique – la PlayStation, en l’occurrence.
      C’est malheureusement quelque chose qu’on a vu avec Elden Ring : le jeu tourne très bien sur consoles, mais à sa sortie, il avait énormément de difficultés sur PC. C’est parce que plusieurs éléments n’ont pas été adaptés correctement. Dans le cas de Bloodborne, il ne faudrait certes pas refaire le jeu en partant de rien pour avoir une version PC jouable, mais presque…

Laisser un commentaire