Riot Games ferme ses bureaux de Sidney, et dissout l’Oceanic Pro League

Coup aussi dur que surprenant : Riot Games va fermer ses bureaux de Sydney, pourtant ouverts en 2015 afin de développer le jeu en Océanie. Dans un post de blog officiel, Malte Wagener, managing directeur pour ce continent et Tom Martell, global eSport director, ont justifié cette décision : “Chez Riot Games, nous voulions construire des ligues compétitives et pérennes qui auraient généré une croissance commerciale et un engagement des fans, dans le but de supporter des joueurs à plein temps dans leur carrière professionnelle. Malheureusement, malgré les plus grands efforts de nos équipes de et de nos joueurs, l’OPL n’a pas atteint nos buts de ligue, et nous ne pensons pas que le marché est capable de la supporter dans sa forme actuelle“.

Les tournois majeurs comme le MSI 2021 et les Worlds ayant eu leur organisation tracée depuis longtemps, les qualifications qui étaient organisées sont toujours maintenues dans la région ; par ailleurs, les équipes océaniques ont été transférées dans la zone nord-américaine, où elles pourront continuer de participer aux différents événements esportifs. En revanche, Riot n’a pas communiqué sur ce qu’il adviendra des employés de Sidney, dont le nombre précis est inconnu. On espère malgré tout qu’ils seront accompagnés dans leur quête d’un nouveau travail, ou d’une relocalisation par le studio.

Cette mauvaise nouvelle ressemble malheureusement à une série noire : nous avons appris ce mardi que Blizzard Entertainment comptait fermer son siège européen de Versailles, malgré une année excellente pour le monde du gaming. Croisons les doigts que ça n’annonce pas d’autres événements de ce genre…

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire