La BlizzConline 2022 est annulée, mais les annonces seront officiellement maintenues

   

Annoncée en mai 2021, la BlizzCon 2022 devant se tenir en février prochain est finalement annulée, comme relevé par Wowhead.

Beaucoup de facteurs sont pris en compte pour expliquer cette annulation. On comprendre tout d’abord la pandémie de Covid-19 qui a fortement impacté le développement en cours des franchises de l’éditeur.
Mais aussi dû à l’enquête menée par l’État de Californie sur les affaires de discrimination et harcèlement sexuel qui a fait coulé beaucoup d’encre cette année. Plusieurs employés de Blizzard Entertainment ont été licenciés (c’est le cas du  directeur du jeu Diablo IV notamment), mais l’ambiance ne semble toujours pas au beau fixe.

Il a d’ailleurs été préciser dans le bluepost de l’annonce :

 

En outre, nous aimerions également prendre le temps de réimaginer ce à quoi pourrait ressembler la BlizzCon du futur. La première BlizzCon a eu lieu il y a 16 ans, et tant de choses ont changé depuis, notamment les multiples façons dont les joueurs et les communautés peuvent se réunir et avoir le sentiment de faire partie de quelque chose de plus grand. Quel que soit l’aspect de l’événement à l’avenir, nous devons également veiller à ce qu’il soit aussi sûr, accueillant et inclusif que possible. Nous nous engageons à communiquer en permanence avec nos joueurs, et nous pensons que la BlizzCon jouera un rôle important dans ce domaine à l’avenir. Nous sommes impatients de voir ce que nous ferons de cet événement lorsque nous le revisiterons à l’avenir.

 

Ainsi l’on peut facilement comprendre que suite aux affaire judiciaires en cours, Blizzard souhaite plus que jamais redorer sa réputation. A l’image des nombreux changement apportés notamment dans World of Warcraft, bien qu’ils ne fassent pas l’unanimité auprès des joueurs.

Enfin, Blizzard précise que même sans BlizzCon, il y aura des annonces et des mises à jours pour leurs jeux ainsi que des sorties. On reste néanmoins dans l’expectative d’une date, étant donné que les deadlines ne semblent plus être une priorité…

Laisser un commentaire