J. Allen Brack quitte la direction de Blizzard, et est remplacé par un duo homme-femme

   

Les choses commencent à bouger chez Blizzard, et violemment. Le directeur de l’éditeur, J. Allen Brack, vient de quitter ses fonctions dans l’entreprise ; cela fait manifestement suite à l’importante plainte pour harcèlement déposée en Californie il y a une dizaine de jours.

La direction de Blizzard sera assuré par deux personnes : Jen Oneal et Mika Ybarra. La première se trouve être la première femme à la tête de l’entreprise depuis sa création, et n’est chez Blizzard que depuis janvier dernier. Auparavant, c’est elle qui dirigeait Vicarious Visions, studio acheté et récemment intégré aux activités d’Activision-Blizzard. A ses côtés, Mike Ybarra était un vice-président chez Blizzard depuis 2019, après un long passage chez Xbox.

Le changement est donc impressionnant, ces deux employés n’était pas les plus anciens de l’éditeur californien. Peut-être est-ce une volonté assumée de bouleverser les choses, et d’ouvrir un nouveau chapitre dans l’histoire récemment compliqué de Blizzard ?

De son côté, J. Allen Brack a dû faire face à de nombreux défis entre sa prise de position en octobre 2018. Côté jeux vidéo, on a assisté à l’arrêt de l’eSport Heroes of the Storm, l’échec global de WarCraft III : Reforged et une douche froide – toujours en cours – pour World of Warcraft : Shadowlands ; comme si ça ne suffisait pas, l’affaire blitzchung et celles liés au harcèlement institutionnel ont largement écorné l’image de l’entreprise mythique.

Le futur s’annonce délicat à gérer pour Oneal et Ybarra, mais espérons qu’ils mettent Blizzard sur une trajectoire plus saine

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire