GSC Game World partage une puissante vidéo montrant la réalité de la guerre en Ukraine

stalker 2 12

Il ne fait aucun doute que S.T.A.L.K.E.R 2 était un des jeux les plus attendus de ces prochaines années – il l’est d’ailleurs toujours. Mais les choses ont pris une tournure pour le moins délicate le 24 février dernier, lorsque la Fédération de Russie a entamé l’invasion de l’Ukraine.

Le studio GSC Game World, basé dans la capitale de Kiev, a entrepris de relocaliser ses équipes à Prague, et des transferts vers la Pologne ont été effectués au début du conflit. Dès le début de l’invasion, GSC Game World a joint sa voix à d’autres studios et équipes e-sportives pour dénoncer l’invasion, même si personne ne se doutait, à ce moment-là, de l’ampleur que prendraient les choses.

Durant le Xbox and Bethesda Showcase 2022, une vidéo a été montrée, montrant l’impact de la guerre sur le studio. On y voit l’ancienne quiétude des développeurs et de leurs bureaux, le tout étant bouleversé par les bombes et les destructions.

Vous pouvez découvrir la vidéo ci-dessous, au moment précis où les séquences consacrées à GSC Game World commencent :

 

 

 

 

Les images sont édifiantes, de même que les témoignages. En voici une compilation :

 

  • « La journée de travail commence avec une sirène. Pendant les bombardements, nous courons aux abris anti-bombes. [Montre un sac vide] C’est le sac où je porte mon chat. Il est mort la première semaine de la guerre, dans les bombardements » – Anton Kukhtytski.
  • « Depuis 3 mois, je vis et travaille dans ce couloir. Un chien avec un seul œil sauvé de Hostomel vit avec moi. Ce n’est pas facile d’écrire des quêtes violentes lorsque qu’il y a une guerre de l’autre côté de la vitre » – Daria Tsepkova (narrative designer).
  • « Je viens de Marioupol. Depuis le début de la guerre, je n’ai eu aucun contact avec mes parents. C’est un sentiment indescriptible, ne pas savoir si ceux qu’on aime sont encore vivants » – Alexandr Levchenko (animateur).
  • « Je n’aurais jamais imaginé la guerre en Europe au 21ème siècle. On se reverra à la sortie. Slava Ukraini ! » – Dmitriy Iassenev (lead AI developer), qui a rejoint l’effort de guerre.
  • « Je m’appelle Max. Je suis narrative designer designer sur S.T.A.L.K.E.R 2. Après notre victoire, nous retournerons au jeu » – Maksym Hnatkov (narrative designer), qui a rejoint l’effort de guerre.

 

 

Cette poignante vidéo est une excellente – quoique triste – illustration de ce qui se passe aux portes de l’Europe, et comment même les jeux vidéo sont affectés. Fin avril dernier, le site Internet de GSC Game World avait été bloqué en Russie, censurant ainsi une part importante de la communauté du studio.

Même si le conflit ne semble pas en passe de se débloquer, on espère malgré pour tous les Ukrainiens que les choses prendront fin, et ce, au plus tôt.

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire