Développeurs et équipes esportives se mobilisent en faveur de l’Ukraine

   

La nuit dernière, la Fédération de Russie a lancé une invasion à grand échelle de l’Ukraine, après plusieurs semaines de suspens. S’il ne nous appartient de reporter l’actualité « générale » ou d’émettre des jugements, il faut toutefois noter une importante mobilisation du monde vidéo-ludique.

Ainsi, le studio GSC Game World, basé à Kiev, a publié le message suivant sur Twitter :

 

 


 

Le développeur de S.T.A.L.K.E.R 2 fournit dans son message un compte via lequel les joueurs qui le souhaitent peuvent financièrement soutenir l’armée ukrainienne.

Même son de cloche du côté d’Ostriv, le city builder développé par une seule personne. Son créateur encourage aussi les donations visant à défendre l’Ukraine

 

 

 

 

Frogwares, à qui l’ont doit les jeux Sherlock Holmes ou le très bon The Sinking City, a aussi publié un communiqué à ce sujet :

 

 


 

Les Polonais de 11 bits studio ont également annoncé que pour les sept jours à venir, tous les profits des DLC du jeu This War of Mine seront reversés à l’Ukraine. Il est vrai qu’un triste parallèle peut être tracé entre l’actuelle invasion de l’Ukraine et celle de la Pologne, en septembre 1939.

 

 

 

 

 

Enfin, l’équipe esportive Natus Vincere a également apporté son concours à l’Ukraine. Le monde de l’eSport regorge d’équipes russes, qui performent dans de nombreux tournois internationaux ; même si rien n’est encore acté, il n’est pas impossible qu’un boycott institutionnel ou communautaire soit réalisé dans les mois à venir…

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire