Cyberpunk 2077 tournera exclusivement sur DirectX 12, et c’est très bien

Narration, graphismes, qualité de finition… Cyberpunk 2077 est extrêmement attendu et extrêmement hypé, tout le monde le sait. Mais certains sont assez sceptiques concernant l’utilisation exclusive de DirectX 12, et voient dans cette fonctionnalité une blessure fatale pour le futur blockbuster.

Comme tout ça s’annonce aussi technique que nébuleux, un petit résumé aux allures de rappel peut être intéressant : cette nouvelle version de l’API de Microsoft promet une meilleure relation entre la carte graphique (hardware) et les jeux qui l’utilisent (software). On en vient donc à la classique optimisation sacrée que chaque joueur, mais aussi chaque studio, recherche d’année en année. DirectX 12 a été déployé à l’occasion de la sortie de Windows 10, ce qui fait quand même une demi-décennie que nous avons plein de pépites parfaitement optimisées… ou pas ?

Des jeux récents magnifiques sont très souvent injouables avec DirectX 12, avec pour exemple Battlefront 2. Pourquoi ? Car les moteurs graphiques derrière (dans ce cas, le Frostbite Engine) ont été construits avec DX11 en tête, et l’ajout de DX12 s’est fait de manière barbare, et donc peu efficace. C’est pourquoi l’API de Microsoft dans sa dernière version reste aujourd’hui méprisée par beaucoup de gens, et c’est un tort. La mauvaise publicité est plus bruyante que la bonne, alors que des jeux comme Forza 4 ou Gears 5 fonctionnent parfaitement sous DirectX 12 et ne s’en portent que mieux.

 

 

Mais alors, qu’est-ce qui se passe avec Cyberpunk 2077 ? Il fait parti d’une toute petite poignée de jeux qui ne fonctionnent QUE avec DirectX 12, et certains craignent qu’en cas de soucis, l’absence d’une solution de secours rende le jeu… injouable, tout simplement. En effet, que se passe-t-il si une faille critique rend le software plus ou moins incompatible avec le hardware ?

Question légitime, et pourtant, on pourrait se risquer à en poser une autre : et si le jeu était développé comme il faut ? Un des grands fléaux qui hante le gaming depuis les années 2010 est la qualité plus que discutable d’un jeu au lancement, et les exemples sont nombreux : Anthem, Assassin’s Creed : Unity, Diablo 3, Fallout 76, No Man’s Sky… bref, les éditeurs nous ont habitué à ne rien attendre d’exceptionnel, surtout en ce qui concerne l’optimisation. Mais justement, le prochain jeu de CD Projekt Red est attendu en partie grâce au succès précédent de 2015. Certes, The Witcher 3 : Wild Hunt n’était pas exempt de bugs, mais il était jouable en fluidité et douceur dès sa sortie, y compris sur des machines pas forcément récentes. Alors pourquoi ne pas accorder une plus grande confiance au studio polonais ? En soi, DirectX 12 est parfaitement stable, son utilisation optimale par un développeur qualifié ne peut donc qu’apporter la meilleure expérience de jeu. Bien entendu, des bugs de jour de sortie sont toujours possible, mais l’ensemble de Cyberpunk 2077 devrait être plutôt propre, comme disent les jeunes.

En revanche, il est vrai que la question se pose du côté des autres architectures ; pourquoi DirectX 12 est supporté, mais pas Vulkan ? L’API de Microsoft est de loin la plus populaire, ne serait-ce que parce qu’elle équipe tous les ordinateurs équipes d’une version de Windows remontant aux cinq dernières années. Cela étant dit, Cyberpunk 2077 est aussi prévu sur Google Stadia et Linux, on peut donc s’attendre à une prise en charge assez rapide de Vulkan.

Dans ce cas précis, l’optimisation de la relation hardware/software est particulièrement importante puisque le jeu de CD Projekt supportera le ray tracing, une fonctionnalité qui s’avère logiquement très gourmande. En se concentrant uniquement sur DX12, les développeurs font en sorte d’exploiter à 100% toute possibilité offerte par l’API, et ainsi de faire en sorte que la consommation d’énergie et les performances affichent les meilleurs statistiques possibles. En gardant en tête que certaines cartes graphiques de la génération 10xx de Nvidia supporteront le ray tracing, leur “faible” puissance (comparée aux 20xx et futures 30xx) sera soutenue par DirectX et permettra de jouer avec une très bonne qualité !

Pour rappel, Cyberpunk 2077 sortira le 19 novembre prochain et promet déjà d’être à couper le souffle.

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire