Droit des femmes, respect et bon sens : le forum jeuxvideo.com fait honte aux gamers, et à l’Humanité

Plus besoin de TF1 et ses documentaires orientés pour créer des clichés, jeuxvideo.com est là ; plus besoin de retourner cinquante ans en arrière pour remettre en question les droits des femmes, jeuxvideo.com est là. En pleine affaire Harvey Weinstein, un “numéro anti-relous” a été mis en place, permettant aux femmes harcelées dans des lieux publics de donner un faux numéro, lequel enverra ensuite à l’expéditeur du premier message un avertissement sur sa conduite. Bonne intiative ou pas, le débat est ouvert – c’est d’ailleurs l’intérêt de vivre dans une république, n’est-ce pas ?

 

  • Acte premier : l’attaque des (tristes…) clowns

Le premier souci, c’est que chaque message envoyé coûte 16 centimes à Elliot Lepers et Clara Gonzales, les deux activistes à l’origine du numéro. Une cagnotte Leetchi a été lancée afin de financer cette vaste opération, mais c’est là qu’entre en jeu le deuxième souci : le forum 18/25 de jeuxvideo.com. En moins de 24 heures, 20 000 sms sont envoyés à ce numéro, propulsés par des appels sur Twitter et le forum du site de Webedia. Cette section du forum était d’ailleurs consacrée à la “victoire” de ces gens, mais l’URL a depuis été redirigée vers le forum général. Smart.

Cependant, envoyer un SMS requiert un numéro, lequel est rattaché à des données personnelles possédées par un opérateur. Or, ces messages de harcèlement (et bien souvent insultants…) constituent, selon le code pénal, un délit et sont passibles de 5 ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende. Un avocat a également précisé que des plaintes peuvent être déposées pour poursuivre les accusés en correctionnel, et ce même dans plusieurs années :

 

 

 

 

Résultat, le service a été fermé jusqu’à nouvel ordre, et les opposants se sont chaudement félicités sur le forum de jeuxvideo.com ; effectivement, quelle victoire éclatante.

 

  • Acte second : les pires contre-attaquent

Bien entendu, en ce moment, l’atmosphère est délicate. Il serait faux de dire qu’il n’y a pas eu de débordements stupides du côté des féministes, mais s’il est peu délicat de plaisanter publiquement sur le viol, les agressions sexuelles ou le harcèlement, le contexte de l’affaire Weinstein s’y prête encore moins. Hier, mercredi 1er novembre, la chroniqueuse d’Europe 1 Nadia Daam a profité de l’occasion pour décrire sur la station radio le forum tel qu’elle le voit : “C’est un forum qui, comme son nom ne l’indique pas, ne traite pas tellement de jeux video et n’est pas vraiment alimenté par des personnes âgées de 18 à 25 ans mais par des gens dont la maturité cérébrale n’a visiblement pas excédé le stade embryonnaire“.

Par ailleurs, Nadia Daam a directement mis en cause Cédric Page, fondateur de Millenium et directeur général gaming chez Webedia ; celui-ci a été alerté des agissements de plusieurs utilisateurs du forum et a considéré qu’il s’agissait de “l’expression de la jeunesse“. D’un autre côté, il n’a pas entièrement tort, pourquoi s’embêter à payer des modérateurs quand on ne paye déjà pas de rédacteurs ?

Le fait est que la chroniqueuse a été copieusement insultée sur Twitter, comme vous pouvez le voir dans les screenshots ci-dessous (et il ne s’agit que d’un mince échantillon) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais un autre sujet à ce propos a été ouvert sur le forum 18/25 de jeuxvideo.com, pointant du doigt la chronique. Si certains reconnaissent qu’il y a une large part de vérité, la plupart des messages est un élégant composé d’insultes et de remarques sexistes, voire racistes. Si le sujet a été supprimé depuis, on constate néanmoins que l’URL ressemble fortement à un appel à la guerre.

Alors, que tirer de tout cela ? Il est de notoriété publique que le forum 18/25 de jeuxvideo.com abrite de nombreuses discussions d’extrême-droite, aux relents sexistes et racistes. Les dernières campagnes présidentielles américaines et françaises ont donné de nouveaux exemples de ces discours bien souvent illégaux, et on aurait pensé que des modérateurs parcouraient régulièrement cette section pour éviter de nouveaux problèmes. Mais donc, y a t-il une quelconque modération sur ces forums ? Et surtout, si ce sont effectivement des 18 ans / 25 ans qui sont à l’origine de cette offensive, il y a un sérieux problème dans le public de ces forums, mais pourquoi n’est-il pas encore résolu ? Supprimer des URL ne traite que les symptômes, pas le problème.

Encore une fois, tristement, on observe une grave légéreté de la part de jeuxvideo.com, de Cédric Page et, d’une manière plus générale, de Webedia dans son entièreté. En tant que gamers, n’avons-nous pas évité à des noirs de se faire lyncher dans BioShock Infinite ? A des femmes de se faire violer dans The Witcher 3 ? Deus Ex ne nous a pas appris la tolérance la plus totale ? Et surtout, les jeux vidéo ne nous ont-ils pas montré des femmes fortes comme Tiny Tina, Ellie, Sylvanas Coursevent, Cortana ou encore Lara Croft ?

On peut plaisanter de tout, absolument tout, dans le cercle de ses amis, mais moquer publiquement des femmes harcelées et encourager de tels comportements, c’est une faute légale, et peut-être plus importante, morale. Une faute capitale et évitable a été commise par JVC et Webedia, mais espérons que des leçons en seront tirées.

 

 

Ce genre de soutien

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Comment(s)

Laisser un commentaire