Cinq ans se sont écoulés entre le début de Shadowlands et celui de Dragonflight (avec quelques changements)

   

On s’en doutait, c’est confirmé : entre Shadowlands et Dragonflight, plusieurs années se sont écoulées. Des dialogues repérés lors de l’alpha pointaient déjà dans cette direction, mais Steve Danuser lui-même est venu éclaircir la situation avec un post sur les forums officiels anglophones.

Vous pouvez en retrouver la traduction ci-dessous :

 

 

Bonjour les amis,

 

Je voulais prendre un moment pour parler du temps passé entre Shadowlands et Dragonflight.

Il y a eu une certaine période de temps entre chaque extension, même si elles sont rarement mentionnées en jeu. Nous maintenons une chronologie en interne à chaque extension, et le gap entre chacun est d’un an (pour les extensions les plus anciennes) ou de deux ans (pour les extensions les plus récentes). Mais les PNJ dans le monde ne parlent pas du fait que The Burning Crusade prenne place 26 ans après l’ouverture de la Porte des Ténèbres, ou que nous avons redécouvert la Pandarie en l’an 30.

Quand on regarde la chronologie de Warcraft, une des choses que l’on remarque est que ce sont tous ces événements massifs, qui changent le monde, sont très proches les uns des autres. C’est particulièrement vrai pour WoW, qui depuis son lancement a vu une multitude d’invasions et de catastrophes consécutives.

Shadowlands représente la fin d’un chapitre dans la saga Warcraft (comme nous l’avons mentionné dans une interview lors de Eternity’s End), on a vu cette opportunité de donner à Azeroth et ses habitants un peu de temps pour respirer, avant que Dragonflight ne lance notre prochaine storyline majeure.

Shadowlands a commencé en l’an 35 après l’ouverture de la Porte des Ténèbres, et Dragonflight commencera en l’an 40.

Etant donné que les événements de Shadowlands prennent place sur deux ans, cela laisse quelques années supplémentaires à travers lesquelles nous avançons. Notre idée n’est pas d’avoir une quantité d’événements majeurs en-dehors du jeu que vous devrez lire à travers des romans pour comprendre l’état du monde. L’idée de cette avancée est de donner aux habitants d’Azeroth un semblant de vie « normale » sans menace majeure au-dessus de leurs têtes.

Quand nos héros retournent du Royaume de la Mort, vous pouvez les imaginer retourner à leurs vies et devoirs sans une crise immédiate à gérer ou un ennemi à affronter. Avec la paix effective entre la Horde et l’Alliance signée après la Quatrième Guerre, l’Azerothian de base va pouvoir profiter d’un peu de stabilité et de tranquillité.

Cela dit, nous prévoyons d’offrir une nouvelle digitale sur notre site Interne qui détaillera une occasion joyeuse particulière, déjà mentionnée sur l’alpha. Ce sera une lecture fun et charmante, mais pas forcément nécessaire pour comprendre les événements de Dragonflight.

En plus d’allonger un peu la chronologie de WoW, ce saut dans le temps permettra à nos jeunes personnages de vieillir un peu, leur permettant de prendre un rôle plus important dans nos futures storylines. Mais pas assez de temps ne sera passé pour que les personnages adultes que nous connaissons soient significativement différents.

Concernant les changements dans le monde dont nous avons discuté ou que nous avons sous-entendus, comme la reconquête de Gilnéas, ils ne se passeront pas pendant le bond temporel. Aussi cool que puisse être de montrer des lieux et des populations évoluant au fur et à mesure de l’histoire, nous voulons que des événements de cette importance puissent être vécus par nos joueurs en jeu (comme la reconquête des Ruines de Lordaeron durant la 9.2.5) plutôt qu’ils ne se passent hors-caméra.

Pour nos personnages-joueurs, cela a toujours été laissé à votre interprétation de combien de temps à passer quand vous vous êtes connecté à l’arrivée d’une mise à jour majeure ou d’une extension. Dragonflight n’est pas une exception. Vous êtes libre d’imaginer ce que vos personnages ont fait pendant tout ce temps de répit, en attendant l’arrivée du pré-patch de Dragonflight.
J’espère que ce post aidera à enlever toute confusion concernant la chronologie, et permettra de justifier notre objectif d’avoir quelques années de plus que d’habitude.

 

– Steve Danuser, Narrative Lead [et aussi Sylvanas Simp, ndlr]

 

 

 

 

L’événement joyeux auquel Danuser fait référence est le mariage de Lor’themar et Thalyssra, qui apporte un certain futur aux Elfes de Sang.

S’ils sont bienvenus, les éclaircissements de l’architecte du MMORPG depuis Battle For Azeroth laissent pourtant planer plusieurs questions. Il ne fait aucun doute qu’Azeroth avait bien besoin de ces cinq années, tant pour reconstruire ses infrastructures que pour renouveler la population, largement décimée à chaque nouvelle menace.

Pourtant, une demi-décennie, c’est long ! Voici une liste non-exhaustive des problèmes qu’on attend de voir résolus :

 

  • Les Elfes de la Nuit sont toujours sans domicile fixe
  • La reconstruction de Lune d’Argent
  • L’épée géante enfoncée dans Silithus
  • La reprise de Gilnéas (les Worgens ne sont pas restés cinq ans sans rien faire, non ?)
  • La régence de Turalyon
  • La reconstruction effective de Lordaeron par les Réprouvés

 

Ce ne sont que quelques points majeurs, et certains seront probablement abordés dans Dragonflight ou dans l’extension suivante. Mais d’un point de vue lore, il paraît étonnant que les races et personnages majeurs n’aient pas été plus… proactifs, dirons-nous. La logique in-game semble donc avoir été sacrifiée au profit du timeskip, et les quelques nouvelles gratuites à venir ne combleront vraisemblablement pas ce vide. On regrettera également que les deux magnifiques livres illustrés des voyages de Zappy Boi à travers Azeroth ne se passent pas après Dragonflight, car cela aurait été une opportunité magnifique de nous faire découvrir ce qui s’est passé en cinq ans.

 

 

 

Notons également que Danuser consacre Shadowlands comme la fin d’une saga, ces mots ayant déjà provoqué une certaine consternation sur différents réseaux sociaux. Le Monsieur Lore de World of Warcraft a déjà été décrié pour la dernière extension, et il s’inspire ici de deux modèles : les sagas du Marvel Cinematic Universe (qui sont plutôt une réussite narrative) et la Skywalker Saga de Lucasfilm (consacrée par la dernière trilogie, dont l’histoire est au mieux discutable). Bref, Shadowlands marque une fin et Dragonflight un départ, mais les tenants et aboutissants de cette idée paraissent encore assez flous.

Danuser marque également une nouveauté en indiquant clairement la chronologie. Si celle-ci a toujours eu pour point de référence l’ouverture de la Porte des Ténèbres, différentes sources officielles offrent autant de dates pour un même événement, ou une même extension. Cela dit, la datation offerte par le narrative lead de World of Warcraft semble coller des événements de manière très étroite, parfois même un peu trop. Si chacun est libre de son jugement, nous vous conseillons de jeter un œil à notre chronologie de l’univers de WarCraft.

S’il faut positiver, ce timeskip offre de très intéressantes opportunités. Même si c’est peu probable, il est possible que Blizzard garde encore quelques surprises dans sa manche, comme un méga-patch consacré à Gilnéas ou une conséquence du Fléau déchaîné. Dans tous les cas, Dragonflight apportera très certainement un vent de fraîcheur bienvenu après notre voyage en Ombreterre. Wait & see, comme disent les jeunes !

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire