Voici l’histoire du « bread boy » de BioShock Infinite, par sa conceptrice

   

Si l’excellent BiosShock Infinite nous a fait découvrir Columbia, le double DLC Burial at Sea nous a emmené à Rapture, mais aussi Paris ! La capitale française a été le théâtre d’impressionnantes aventures pour Elizabeth Comstock… Mais aussi l’occasion de rencontrer un PNJ bien curieux.

En effet, le « bread boy » est un petit garçon qui joue tout seul avec, Paris oblige, une baguette démesurée dans les mains. Son attitude et sa bien grosse baguette (de pain, of course) ont fédéré, au fil des années, une importante communauté et suscité d’intéressants cosplays.

Vous pouvez redécouvrir ce charmant jeune homme ci-dessous :

 

 

 

 

Et aujourd’hui nous avons l’histoire derrière le bread boy ! Gwen Frey travaillait en tant que senior technical animator sur BioShock Infinite, et dans un thread Twitter, elle a expliqué l’origine de ce phénomène.

Lors de la conception de Burial at Sea, les limitations techniques de l’époque et un souci de performance ont fait que Paris pouvait difficilement être rempli de PNJ aux comportements stylés ; Frey a alors utilisé ce qu’elle appelle des « chumps« , soit des modèles d’humains sans véritable IA. La réutilisation de modèle est commune dans un jeu, et a fortiori un DLC qui ne bénéficie pas des mêmes ressources que le jeu de base.

L’idée de Frey a donc été de créer une paire de jeune garçons dansant, en se basant sur le modèle d’Elizabeth ci-dessous :

 

 

 

 

Le problème, c’est que les enfants n’ont pas les mêmes proportions que les adultes, et l’ensemble donnait des animations particulièrement étranges, même pour BioShock.

La développeuse a donc supprimé l’un des garçons et ajouté une baguette dans les bras de l’autre, masquant ainsi intelligemment un bug où les bras partaient dans tous les sens. Ajoutez à cela une chanson d’Edith Piaf, et on ne peut faire plus parisien ! Il est donc stylé, tant d’années après, d’avoir l’explication derrière cette histoire.

Gwen Frey a également profité de l’occasion pour parler des bébés à tête d’homme adulte, que vous pouvez voir ici. Yep, c’est un peu effrayant. Il s’agissait tout simplement de placeholders, donc voués à être remplacés, mais le jeu a finalement été commercialisé avant que le changement ne soit fait ! Ce qui, au final, donne matière à une histoire assez marrante.

Si vous voulez encore plus de BioShock, rappelons qu’un quatrième opus est toujours en développement, avec un teaser attendu pour très bientôt ; et plus récemment, des fans ont sorti un excellent court-métrage sur Rapture !

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire