Une manifestation anti-sexisme a eu lieu chez Riot Games, avec d’éventuelles répercussions à venir

La nuit dernière, 150 employés de Riot Games ont manifesté en début d’après-midi afin de dénoncer le sexisme de l’entreprise, mais aussi sa gestion du problème. En août dernier, le site Kotaku avait révélé une “bro culture” au sein de l’entreprise qui, a bien des égards, nuisait aux conditions de travail de nombreuses employées. Suite à cela, plus de personnes avaient témoigné, et même attaqué l’entreprise en justice.

La manifestation qui vient d’avoir lieu a été globalement menée par Jocelyn Monahan, une analyste de la stratégie sociale du groupe. L’idée n’est pas seulement de lutter contre le sexisme chez Riot Games, mais aussi sa gestion : en effet, le studio recourt de plus en plus à la “forced arbitration” pour résoudre les conflits de ce type. Concrètement, de nombreux employés renoncent dans leur contrat le droit de poursuivre l’entreprise, et peuvent seulement faire appel à un arbitre pour décider de l’issue de certains problèmes. Cela protège ainsi Riot d’une exposition médiatique trop importante, et néfaste ; néanmoins, les employés n’obtiennent pas toujours une solution à leurs problèmes.

Dans un communiqué, Riot a demandé à ses managers d’être “compréhensifs” vis-à-vis de la manifestation, et qu’aucune mesure de vengeance ne serait prise. Malgré tout, l’éditeur ne s’est pas prononcé sur la fin des forced arbitration, pas plus que sur les litiges judiciaires en cours ; de leur côté, des employés de Riot avaient annoncé évoquer ces problèmes sur Slack ou en réunions, mais avaient peur de représailles s’ils s’exprimaient publiquement. Les manifestants d’aujourd’hui se sont regroupés sous le nom “Riot Unplugged” et ont enjoint un maximum de leurs collègues à les rejoindre prochainement. 150 participants sur 2 000 employés peut sembler être un nombre assez faible, mais c’est 30% de plus que ce qui était attendu. Par ailleurs, un autre rassemblement de ce type est prévu le 16 mai prochain ; Monahan a annoncé que si l’employeur ne prenait pas des mesures d’ici là, Riot Unplugged entreprendrait des actions d’une plus grande importance.

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire