[TEST] Windbound, un mystère insulaire enveloppé de beauté

Développé par 5 Lives Studios et édité par Deep Silver, Windbound est un jeu de survie et d’exploration.
Vous vous retrouvez échoué sur une île sans autre ressource que votre couteau, votre plus fidèle ami au cours de cette aventure. Partez en quête de matériaux pour créer votre tout premier canoë, car la plus grande partie de votre voyage se fera à travers les mers en quête d’îles et de découvertes.

 

 

 

  • Voyage à travers les mers

 

Comme vous l’avez sûrement compris, Windbound est un jeu d’exploration et de survie basé sur le voyage maritime et l’exploration de nombreuses îles. Il vous faudra pour cela créer votre tout premier canoë afin de pouvoir vous extirper de l’île de départ. Une fois fait place à l’aventure ! La mer est vraiment très agréable à parcourir, magnifique que ce soit au niveau de la direction artistique comme au niveau du réalisme. Car oui, au début la navigation est assez simple vu que vous ramez, mais elle se complexifie et devient vraiment très intéressante une fois votre voile crée. Vous devrez apprendre à naviguer en jouant avec votre voile, que ce soit en la hissant, la dirigeant pour jouer avec le vent  et ainsi avancer plus vite. Un léger temps d’adaptation est requis mais c’est plaisant une fois qu’on a pris le coup. Il faudra faire attention aux massifs de corail car ceux ci peuvent endommager votre bateau si vous foncez droit dedans même si on peut avoir envie de les regarder de plus près vu la beauté qu’il dégagent. Une ambiance bien sympathique en tout cas !

 

 

 

  • Et la survie dans tout ça ?!

 

Bien évidemment Windbound ne se limite pas qu’à l’exploration d’îles. L’aspect survie fait partie intégrante du jeu et ça rajoute du piment. Dès l’île de départ vous pourrez créer différents équipements que ce soit pour votre bateau ou pour vous. A ce propos l’interface est plutôt bien conçue car vous n’aurez pas à faire des allers retours entre plusieurs menus. L’inventaire et le menu de craft sont regroupés ce qui apporte une certaine facilité à s’y retrouver. Plusieurs onglets sont disponibles, certains sont pour votre canoë vous permettant de l’améliorer ou de le réparer, les autres sont pour la survie et les armes, ce qui permet d’éviter des petites erreurs. Au début du jeu l’inventaire est très limité ce qui peut être un peu frustrant si vous aimez tout récolter, cependant une fois votre premier sac de survie crée, là ça devient un plaisir ! Car en plus des ressources que vous récoltez, vous pourrez avoir vos armes ainsi que de la nourriture en stock. Car oui, la nourriture est très importante si vous ne voulez pas mourir de faim.

Certaines ressources peuvent être mangées directement, mais d’autres telles que la viande nécessitent d’être cuites afin de maximiser son potentiel et surtout d’éviter quelques effets secondaires. Ne vous y prenez pas au dernier moment pour faire cuire votre viande car une fois sur le feu, il va falloir attendre un peu avant qu’elle soit cuite. Un point important, ne faites pas de trop gros stocks de nourriture car elle se dégrade au fil du temps ( une petite pointe de réalisme ça fait toujours du bien ). Au fur et à mesure de votre progression vous débloquerez des améliorations pour votre équipement pour pouvoir aller de plus en plus loin et de vous frotter à la faune. Faune qui peut être parfois hostile, il faudra vous faire discret pour ne pas risquer de vous faire attraper si vous n’êtes pas apte au combat. Mais il faudra vous préparer car certains équipements nécessitent de combattre pour avoir les ressources nécessaires pour créer des items fort utiles, telles que la hache. En parcourant le monde vous trouverez parfois des jarres dans lesquels vous pourrez trouver différents équipements qui seront instantanément débloqué dans votre menu de craft.

 

 

 

  • Une histoire ?

Et l’histoire me direz vous ! Elle s’axe sur votre découverte de ruines imprégnées de magie, certaines s’accompagnant de lignes de dialogues, en laissant planer un mystère qui nous pousse à explorer de plus en plus loin. Ce mystère est assez plaisant et nous laisse une envie de découvrir encore et encore de nouvelles ruines afin de trouver des réponses à nos questions. Dans les jarres dont je vous parlais plus haut, il n’y a pas que des équipements, vous récolterez aussi des éclats marins. Éclats qui vous donneront accès à des ruines spéciales que vous découvrirez au fil de votre exploration. Qui sait ce qu’elles renferment et quel mystère nous y attend !

 

( Images tirées du début du jeu ) 

 

 

  • Verdict :

 

Windbound est un jeu ma foi sympathique, l’ambiance qui s’en dégage est assez agréable. La navigation est très intéressante et, comme prévu, prend une grande place dans le jeu. L’exploration et l’aspect survie sont très bien mis en avant, et la possibilité de choisir entre deux modes de jeu ( Survie et Histoire ) le rend plus accessible au néophyte. Une très bonne découverte, malgré quelques petits défauts moindres qui n’altèrent pas le plaisir d’y jouer.

 

 

On a aimé :

  • La direction artistique
  • Le mystère omniprésent
  • La bande-son qui nous met bien dans l’ambiance
  • La simplicité du craft
  • La possibilité de choisir entre deux modes de jeu

 

On a moins aimé :

  • Le manque d’informations parfois
  • Quelques soucis de caméra par moment
  • La difficulté pour un néophyte

 


NOTE FINALE


75 / 100


 

Matt Chop

Aime les zizis

Laisser un commentaire