[TEST] Together We Rule apporte une rafraîchissante couche de complexité à Humankind

humankind 41

Complexe de par son genre, Humankind a apporté une vague de fraîcheur aux 4X, lors de sa sortie l’année dernière. Pourtant, le bébé d’Amplitude Studios manquait parfois de ceci ou cela, ces petites étincelles qui auraient pu permettre au jeu briller au lieu d’étinceler.

Après des mois de mises à jour et de nouveaux contenus, Humankind voit enfin sa première extension arriver, intitulée Together We Rule. En plus de six nouvelles cultures, elle change complètement la manière dont la diplomatie fonctionne et donc la dynamique de l’ensemble. Mais est-ce suffisant pour embraser le potentiel de Humankind ? On voit ça tout de suite !

 

humankind 47

 

 

Dans tous les jeux de stratégie, de Total War à Civilization, la diplomatie a su évoluer avec son temps mais sans jamais rien réinventer. On pourrait imaginer que changer une équipe qui gagne n’a pas trop de sens, et c’est effectivement la route prise par Humankind à sa sortie. Mais Together We Rule vient complexifier ce système, notamment avec la pression ; celle-ci apparaîtra sur la map sous la forme d’item à collecter, pour lesquels il faudra envoyer une unité.

Attention cependant, car la pression a tendance à spawn assez loin de vos frontières ; récupérer tel ou tel point pourra s’avérer délicat en fonction de vos relations avec vos voisins. C’est là que réside toute l’utilité des Maraudeurs, une nouvelle unité rapide qui pourra s’occuper des activités de collecte avec efficacité ; les Emissaires et Espions peuvent aussi remplir ce rôle, au point qu’on peut parfois les mélanger. Tous ces agents manquent parfois d’un peu de personnalisation, mais leur rôle donne néanmoins une fibre géostratégique plus importante à la diplomatie. C’est un tout nouveau pan de jeu qui s’offre à nous, et demandera un peu plus de macro-gestion pour peser sur les décisions.

La pression offrira de la Gloire aux civilisations diplomatiques, comme celles qui ont été ajoutées par l’extension, mais son utilisation se fera surtout via l’ambassade. Ce nouveau bâtiment peut être construit assez tôt dans le jeu, mais il n’aura de réel intérêt que plus tard, vers l’Ere Industrielle. Deux factions avec une ambassade peuvent procéder à de nouveaux types d’accord, particulièrement puissants ; qu’il s’agisse de guerroyer ou de se développer scientifiquement, vous aurez accès à d’excellents bonus !

Il est encore trop tôt pour mesure l’impact que Together We Rule aura sur les builds existants, mais il ne fait aucun doute que ce système de diplomatie offrira de nouvelles opportunités à découvrir.

 

humankind 44

 

humankind 46

 

 

 

 

Plus tard dans le jeu, il sera possible d’accéder au Congrès de l’Humanité. La fonctionnalité phare de cette extension est magnifique utile, notamment avec son système de crise. En gros, un désaccord entre deux civilisations peut être porté devant l’ensemble des participants, qui prendront une décision finale. Celle-ci peut être respectée… ou pas, entraînant ainsi une guerre « illégale » aux yeux de tous. Les amendes pleuvront, et avec elle beaucoup de changements géopolitiques.

L’idée globale est que les relations diplomatiques bâties depuis le début d’une game finissent par porter leurs fruits sur la scène mondiale, avec un résultat grandiose. Ainsi, ma civilisation bulgare était dans une guerre qui se passait mal (pour moi, cela va sans dire…) face aux anglais, et mon économie comme mes armées fondaient petit à petit. Heureusement, mes bonnes relations avec mes voisins et mes griefs contre les anglais (merci à la pression) m’ont permis de leur rendre la vie un peu plus difficile, et donc de revenir dans la partie.

 

humankind 43

 

humankind 42

 

 

 

En définitive, Together We Rule apporte une nouvelle couche de complexité à Humankind, et une immense variété de nouveaux builds. Mais s’il faut le répéter, il est encore un peu tôt pour identifier toutes les possibilités offertes par les nouvelles civilisations et fonctionnalités ; Amplitude Studios a en tout cas su montrer une nouvelle fois combien ses projets lui tienne à cœur, et c’est une excellente chose.

Malgré tout, on regrette l’absence de plus de… petites choses, dirons-nous. Des nouvelles ressources, par exemple, auraient pu apporter un peu plus de variété à nos différentes parties, et changer encore plus les builds à un niveau économique. Mais disons-le clairement, Together We Rule est une extension digne de ce nom, qui approfondit encore plus la richesse de Humankind !

 

 

 

On a aimé :

  • La complexité du système de diplomatie, et les nouveaux accords
  • Les nouveaux événements narratifs
  • Les possibilités du Congrès de l’Humanité
  • Enfin des Sumériens !

 

On a moins aimé :

  • L’ambassade pas si utile que ça
  • Les agents sont intéressants, mais manquent de rôles précis
  • Peut-être de nouvelles ressources ?

 

 

 


NOTE FINALE


80 / 100


 

 

 

humankind 45

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire