Square Enix renforce sa présence dans la blockchain, et devient un validateur pour Oasys

   

Annoncées l’année dernière, les ambitions de Square Enix dans la blockchain commencent à se concrétiser sérieusement ! L’éditeur japonais a annoncé devenir l’un des 21 validateurs de la blockchain Oasys ; pour ceux qui l’ignorent, un validateur (ou « node ») sert à faire fonctionner une blockchain en proof-of-stake, dont le consensus n’est pas basé sur du minage et est donc moins polluant que, par exemple, la blockchain Bitcoin.

En plus de Square Enix, il apparaît que Oasys compte d’autres poids lourds japonais : Hajime Nakatani (président de Bandai Namco et CEO de la division de recherche) et Shuji Utsumi (co-COO chez Sega et membre fondateur de Playstation). Ces trois entreprises japonaises ainsi que Ubisoft ont publiquement annoncé leur implication dans ce réseau public, afin d’y développer de nouveaux projets.

Le communiqué de presse explique : « En accord avec cette initiative, Square Enix et Oasys vont explorer la possibilité d’utiliser la contribution des joueurs dans le développement de nouveaux jeux sur la blockchain Oasys« . Yosuke Saito, le directeur de la division blockchain de Square Enix, a renchérit : « Notre enthousiasme partagé pour le gaming et le Web3 rendent ce partenariat extrêmement excitant pour nous, et nous attendons avec impatience l’avancée de créations pour offrir de toutes nouvelles expériences aux joueurs à travers le monde ».

Toujours en test, la blockchain Oasys n’a pas encore été lancée, mais cela devrait être le cas d’ici cette fin d’année. Reste à voir quels projets tous ces éditeurs voudront bâtir dessus, et surtout quand ; l’engouement pour cette nouvelle technologie est certes important, mais les concrétisations se font rares. Certes, Ubisoft a sorti une aplication dédiée et GameStop a dévoilé une marketplace de NFT liés au gaming, mais les bons jeux qualitatifs se font encore attendre.

Cela dit, en ayant vendu beaucoup de ses possessions comme Tomb Raider ou Deus Ex à Embracer Group, l’éditeur japonais semble réellement impliqué dans ses projets sur la blockchain. Reste à espérer que Oasys sera le parfait écosystème pour fait fonctionner tout ça !

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire