[PGW2017] On a testé Warhammer 40,000 : Inquisitor – Martyr, et c’est hyper sympa

Neocore Games était présent lors de cette Paris Games Week 2017, avec une versio alpha de Warhammer 40,000 : Inquisitor – Martyr ; et malgré son titre à rallonge, ce RPG/hack’n’slash est extrêmement stylé ! La mission que Craymm et moi avons testé nous a envoyé dans un vaisseau impérial, malheureusement grangrené par des hérétiques. Et puisque le jeu nous fait incarner un inquisiteur, la solution à ce problème était simple : purge totale !

Dès notre arrivée devant l’écran, un panneau bien fait nous proposait de choisir un système, puis une planète, afin d’accomplir la volonté de l’Empereur ; même si nous n’avons pas pu explorer toutes les options de missions, elles semblent néanmoins extrêmement diversifiées, et les effets graphiques sont très réussis, notamment l’immersion Warp. Neocore semble donc avoir parfaitement retranscrit les interfaces gothiques de l’Imperium, et c’est déjà un bon point pour l’immersion.

 

 

La mission en elle-même était brutale, violente, mais pas dénuée de stratégie ! Ayant le même point de vue que Diablo III, par exemple, ce jeu offre un large aperçu du champ de bataille, lequel est composé d’énormément d’éléments. Les ennemis sauront donc se mettre à couvert derrière des caisses ou des colonnes, et se remettre en position de manière efficace à votre approche. Heureusement, l’inquisiteur dispose d’une vaste palette de capacités, allant d’un fusil aux gros dégâts à la tourelle Tarentula, des plus efficaces.

Warhammer 40,000 : Inquisitor – Martyr n’a pas encore de date de sortie, mais est disponible en early access sur Steam.

 

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire