[PGW2017] Interview de Tobias Stolz-Zwilling, PR manager pour Kingdom Come : Deliverance

Lors de la soirée presse de la Paris Games Week 2017, notre équipe a eu l’occasion de découvrir Kingdom Come : Deliverance avec son représentant à l’international : Tobias Stolz-Zwilling, manager des relations presse et sérieux prétendant à la plus belle barbe du monde. Nous avons donc pu découvrir le jeu en avance et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il risque d’être l’un des RPG le plus innovants et ingénieux de ces dernières années. L’occasion pour nous de poser quelques questions à Tobias sur KCD et son impact dans le monde du RPG.

 

  • Bonsoir Tobias ! Pouvez-nous nous parler de l’univers de Kingdom Come : Deliverance ?

Bonsoir ! Kingdom Come : Deliverance est un RPG médiéval/fantastique en open world, où vous pourrez découvrir chaque recoin de la map, avec des endroits tels que des châteaux ou des bâtiments recopiés sur des structures existantes. Vous pourrez parcourir l’entièreté du jeu en explorant toute la map, durant ou en-dehors de la quête principale. Un système de réputation a été mis en place pour faire avancer plus ou moins facilement l’histoire, tout en rajoutant une difficulté supplémentaire au jeu. Il faut aussi savoir que chaque action aura des conséquences, bonnes comme mauvaises.

 

  • En quoi votre système de quête est un renouveau dans le monde du RPG ?

Les quêtes ont été pensées de manière unique. En effet, chaque action aura sa conséquence, si jamais vous vous écartez de votre unité lors d’un déplacement vers un objectif, une remarque vous sera faite par votre supérieur. De la même façon, si vous allez voir le PNJ, il lancera automatiquement la quête, par exemple il ne vous attendra pas pour aller jusqu’à votre objectif et ne manquera pas de vous le rappeler. Ce sera donc à vous de gérer, comme dans le monde réel, chaque action que vous vous apprêtez à faire !

 

  • Et pour le système de réputation ?

Le système de réputation marche de deux façons : vos actions et votre accoutrement. En fonction de vos actions, les gens auront plus ou moins peur de vous, ils vous fuiront comme la peste ou au contraire ils viendront vers vous dès qu’ils auront le moindre souci, ou vous pourrez vous faire attaquer dès que vous rentrerez dans un village, ou vous pourrez vous faire accueillir en héros – les possibilités sont nombreuses. Vos habits permettront aussi aux gens de vous considérer comme quelqu’un de la haute société ou bien comme un simple paysan, et ne voudront pas forcément vous aider dans votre quête.

 

  •  Une version PS4 et Xbox One est prévue pour le jeu, du coup nous sommes en droit de nous demander : est-ce qu’une version Switch est envisageable ?

Malheureusement non, le problème avec la Nintendo Switch ce sont ses performances. Effectivement Kingdom Comes : Deliverance a besoin de trop de ressources, dont ne dispose pas la Switch pour le faire tourner.

 

  •  Et pour finir, Kingdom Comes Delivrance, meilleur RPG au monde ?

Non, on ne peut pas dire que KCD est le meilleur RPG du monde car il ne ressemble à aucun autre RPG sorti jusqu’ici. On peut peut-être dire que c’est le plus innovant par son gameplay totalement nouveau qui n’a rien à envier à des The Witcher ou autres The Elder Scrolls. Alors non, KCD n’est pas le meilleur RPG du monde mais il est de loin l’un des plus spécial. A vous de tester !

 

Un grand merci à Tobias pour sa disponibilité, sa gentillesse et son temps  pour répondre à nos quelques questions et merci à Océane de chez Koch Media de nous avoir permis de réaliser cette petite interview.

Kingdom Comes : Deliverance sera disponible dès le 18 février prochain sur PC, PS4 et Xbox One.

 

Comment(s)

    Laisser un commentaire