La Atari VCS sera bientôt lancée, signant le retour du géant français dans le monde du gaming

Après des décennies un peu fades, le constructeur Atari semble vouloir renouer avec le succès, mais aussi les consoles. En novembre prochain, la Atari VCS sera lancée sur le marché mondial, et c’est assez important car il s’agit de la première console de l’entreprise française en 20 ans !

Alors que le marché semble déjà partagé entre Microsoft, Sony et Nintendo, la stratégie d’Atari s’annonce un peu différente. D’abord parce que loin d’annonce des blockbusters exclusifs comme The Last of Us ou Halo, la VCS se concentrera sur la quantité et la nostalgie : plus de cent jeux seront disponibles au début, dont des classiques comme Pong. Voilà qui fera plaisir aux gamers de la première heure.

Mais comment installer un écosystème durable et différent de ceux de la concurrence ? En pariant sur la blockchain, pardi ! Cette technologie commence petit à petit à faire son bonhomme de chemin dans le monde du gaming, et l’entreprise française compte bien en tirer parti avec son atout secret : le Atari Token, un jeton numérique qui servira de monnaie. L’objectif est de rassembler plein de partenaires qui développeront des jeux et des applications en rapport avec ce nouveau système, le Atari Token servant ainsi de devise pour tous ces services.

C’est clairement un plan de long-terme, qui s’annonce risqué au vu de la lente démocratisation de la blockchain dans le monde du gaming ; cela dit, la logique d’Atari de prendre les devants est assez intéressante, et permettra peut-être de dynamiser l’ensemble. A voir ce que la VCS aura sous le capot, et la liste des jeux disponibles, mais l’entreprise française semble être sur une bonne voie d’avenir !

Le jeton numérique sera vendu à partir du 29 septembre prochain, au prix unitaire de 25 centimes de dollars américains. Par ailleurs, un stablecoin – dont le prix ne sera donc pas sujet au caprice des marchés – est en cours de travail, mais ne sera pas disponible au lancement de la Atari VCS. On ignore quelle sera son utilité précise mais, quoiqu’il en soit, l’entreprise française semble regorger de projets ; on rappelle qu’il y a quelques mois, c’est un partenariat avec The Sandbox qui a été conclu, offrant encore plus de visibilité à Atari.

   

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire