Est-ce que Electronic Arts prépare un retour sur Steam ?

Parmi les nombreux launchers déployés ces dernières années, Origin reste une référence, ne serait-ce que pour son catalogue. En effet, la plate-forme d’Electronic Arts affiche des licences célèbres et populaires, dont certaines ont commencé ailleurs ; Crysis 2 avait par exemple été retiré de Steam au profit d’Origin, avant d’y être remis sous la pression des fans.

Mais si, justement, Electronic Arts faisait son grand retour sur le magasin de Valve ? C’est cette image qui a mis le feu aux poudrières :

 

 

 

Où est l’indice. C’est subtil, et un peu délicat, mais c’est tout simplement la vapeur – ou “steam“, dans la langue anglo-saxonne. C’est assez léger, certes, mais c’est le teasing dans toute sa splendeur, particulièrement à l’américaine : quelque chose de très subtil, à peine en relation avec le sujet, qui permettra d’exciter l’imagination et de faire monter la hype. Il vous en faut plus ?

Très bien, puisqu’un utilisateur de Twitter a récemment trouvé, dans les fichiers d’Origin, un applicatif de test permettant de lancer les jeux Origin via Steam. Voyez plutôt :

 

 

 

Au final, ce teasing et cette ligne paraissent maigres, c’est vrai. Il faut cependant garder en tête que le système tel que présenté ci-dessus est assez similaire à uPlay, où Steam seul ne sera pas suffisant pour lancer les jeux.

Bien entendu, Electronic Arts pourrait décider de faire les choses jusqu’au bout et d’arrêter l’exclusivité de son catalogue, en vendant par exemple les Sims 4 ou encore Apex Legends ailleurs que su son magasin. Il y a cinq ans déjà, Vince Zampella expliquait que Respawn Entertainment pourrait débarquer sur Steam, même si entre-temps, on imagine que EA a mis son veto.

C’est également une occasion en or pour Electronic Arts de redorer son blason, largement égratigné depuis la polémique des loot boxes, en 2017. Mais surtout, la concurrence souffre, et pour la première fois depuis vingt-quatre mois, EA ne semble plus être l’entreprise la plus détestée des jeux vidéo. Entre Bethesda et la catastrophe de Fallout 76 qui ne semble pas vouloir s’arrêter, ainsi que Blizzard qui paye le prix de sa politique favorable à la Chine, les gamers ont de quoi faire !

Microsoft a aussi eu maille à partir avec sa communauté pendant très longtemps, mais récemment, le géant de Seattle a su renversé la vapeur ; en effet, son rapprochement avec l’univers des jeux PC a séduit beaucoup de monde, et prouvé que la rédemption est possible. A voir si Electronic Arts saisira cette opportunité, car il ne sera pas facile de se défaire d’une telle réputation…

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire