DreamHack 2017 : retour sur le tournoi Overwatch

Post thumbnail

Scène de la grande finale Overwatch.

Cette année, un nouveau tournoi est apparu à la DreamHack : sur un jeu avec un ninja cybernétique, un singe scientifique un peu impulsif et une sniper lobotomisée à l’accent français plus prononcé que celui de Jean Dujardin. Vous l’avez compris, il s’agit d’Overwatch ! Pour sa première édition, 15 équipes ont été rassemblées pour se disputer 10 000 euros de cashprize. AFK est allé observer ce premier tournoi avec attention, qui s’est déroulé sur trois jours.

 

Soirée d’installation : vendredi 5 mai

Au Vinci de Tours, le seul chemin qui sépare la zone joueurs du reste de l’exposition est un fin escalator. Si cela a l’avantage de rendre les vols tout sauf discrets (coucou Gamers Assembly !), il a fallu s’organiser pour ne pas se marcher dessus entre participants.

Dans l’étage consacré à la LAN, la section Overwatch était parquée tout au fond… près des toilettes. Pratique. Le Vinci a offert un confort qui se fait rare en LAN (des chaises rembourrées !!) et une très bonne organisation, avec l’équipe de la Lyon eSport qui a repris les rênes pour sa troisième édition. Quoiqu’il en soit, les joueurs ne se sont pas attardés le vendredi, après avoir tout installé et choisi leur place, désireux de se préserver avant leur tournoi.

 

Phase de poules : samedi 6 mai

Le lendemain, les équipes ont commencé à jouer à 13h, pour deux phases de poule successives (histoire de faire durer le tournoi). À la première phase de poules, les équipes ayant fait un perfect (3-0) ont été les LDLC, Gamers Origins, Owly Six et les Unknights. À la seconde phase, les LDLC, GO, OS et UnK ont encore mis 3-0 aux autres équipes de leur poule – avec un petit aperçu vidéo d’un Genji en forme juste ici.

À la fin de cette journée, il ne restait déjà plus que 8 équipes en lice (les 4 autres qualifiées étant : Mantic0re, Oserv esport, Garbage Boyz & Shootingstars). En outre, pour les éliminés, un tournoi amateur devait avoir lieu le lendemain, juste pour pouvoir continuer à jouer (sans cashprize) dans la bonne ambiance de la LAN, fairplay et compétitive mais aussi TRES bon enfant.

Résultats de la journée :
Perfect | LDLC, Gamers Origin, Owly Six, Unknights.
Intermédiaire | Garbage Boyz, Oserv Esport, Mantic0re, Shootingstars.
Eliminés en 2e poule | Smooth, e.ChapK, redzone, dizlown.

 

Play-offs : dimanche 7 mai

Si le dimanche a été de loin la journée la plus active de la convention, la zone LAN a également bouillonné jusqu’à presque 23 heures. Ce fut le jour le plus éprouvant pour les participants du tournoi Overwatch, avec un enjeu grandissant au sein du tournoi, la fatigue de la veille et des BO qui se sont rallongés, passant de 3 à 5 pour les finalistes  du loser et winner bracket.

  • A. Le winner bracket :

Les quarts de finale : En quarts, trois des quatre équipes en tête de leurs poules ont continué leur série de victoires (GO, LDLC, Owly Six), alors que les Unknights se faisaient éliminer par les Oserv esport (dont le roster était complètement changé depuis la Gamers Assembly).

 

J’ai pu échanger quelques mots avec Sonatic, le Lucio des Unknights :

Peux-tu te présenter ?
Je m’appelle Olivier Winter, j’ai 20 ans, je suis étudiant en réseaux et télécommunications. Je joue pour l’équipe Unknights d’Overwatch depuis 2 semaines. [auparavant chez Oserv]
Quels étaient vos objectifs en allant à la Dreamhack ?
On avait pas vraiment d’objectif fixé ; on devait donner le meilleur de nous-mêmes. Il y a des teams qu’on devait absolument battre, comme Mantic0re en particulier, mais c’est la seule limite qu’on s’était fixés.
Comment avez-vous géré la pression qu’il y avait sur vous, due au fait que vous aviez fait un top2 à la Gamers Assembly ?
Sur certains matchs, c’est vrai que c’était difficile ; on a eu la pression notamment contre la team Oserv, et cela se ressentait en game. Mais derrière, le staff Unknights nous a bien recadrés sur cette pression et on a su la relâcher notamment en jouant contre les Mantic0re.
Qu’as-tu pensé de ta DreamHack ?
En général, l’ambiance et l’organisation étaient très bonnes, il n’y a pas eu de problèmes d’horaires donc super. C’était une bonne première DreamHack pour moi.
Quels sont vos projets désormais ?
Pour le moment, on vise la LAN de Rouen en juillet et online, on participe aux deux ligues du moment (over9k et OWSeries).
As-tu quelque chose à ajouter ?
J’aimerais remercier l’équipe Unknights et le sponsor, Logitech !

 

La demi-finale : Sans grandes surprises, les LDC l’ont emporté 2-0 sur les Oserv, et les GO 2-0 aussi sur les Owly Six, continuant leur lancée de victoires, leurs adversaires passant alors en loser bracket

 

La finale : Honnêtement, le BO qui a été le plus marquant dans cette LAN a été celui-là (vous pouvez le regarder ici). Au programme, les Gamers Origins contre les LDLC, deux équipes françaises qui se disputent régulièrement la première place en LAN, tels Ken et Ryû sur le champ de bataille… Si vous devez regarder un BO de cette LAN, c’est celui-ci. Spoiler alert.

Les LDLC ont commencé fort en mettant 2-0 aux GO sur deux cartes à payload. Cette finale semblait être pliée. Mais les deux games suivantes, deux KOTH cette fois (“roi de la Colline”), les GO ont gagné haut la main. En effet, les KOTH sont un style de maps qui correspond plus aux GO  car ils ont un style de jeu agressif et une bonne maîtrise de la dive (type de compositions qui joue tout sur la vitesse, avec obligatoirement Winston, DVa, Genji & Lucio, notamment). En effet, rapidité et agressivité sont maîtres mots dans ce genre de maps…

Tout se jouait donc à la cinquième game, après toute une journée de jeu et une heure de finale. Les GO étaient remontés à bloc, et les LDLC sous pression. Elle s’est jouée sur Le Temple d’Anubis, une map à 2CP (deux points de contrôle) qui est très peu jouée en tournoi ; ainsi, on ne savait pas vraiment à quoi s’attendre. Finalement, les Gamers Origins l’ont également remportée haut la main. Une remontada comme on les aime ! [clip : derniers moments]

En résumé : LDLC win sur 2 maps à payload (2-0) ; GO win sur 2 KOTH  (2-2) ; GO win sur la map à 2CP (2-3).

 

  • B. Le loser bracket :

La journée ne s’est donc pas terminée ici pour les LDLC ; envoyés au loser bracket, ils devaient gagner contre les Garbage Boyz qui avaient, pendant ce temps, éliminé les Owly Six (seule équipe européenne du tournoi) en demi-finale. Pour les LDLC, ce BO se jouait principalement sur le mental.

Rappel : le loser bracket rassemble les éliminés des playoffs du winner bracket, pour leur donner une chance d’arriver en grande finale, avec toutefois un point de retard sur leurs adversaires en finale.

Cette finale s’est donc disputée en BO5 (l’équipe devant prendre 3 maps sur 5 pour gagner), après une pause des LDLC, douchés par leur précédente défaite. Malheureusement pour eux, les Garbage Boyz l’ont remportée 3-0, en utilisant leur stratégie qui avait assuré leur succès tout au long du tournoi, Flippy brillant par la diversité de son pool de héros, passant sans soucis de Sombra à Widow, en passant par Mei.

 

La grande finale sur scène : lundi 8 mai

Replay ici ! // Le dernier jour de la Dreamhack se déroula principalement dans les amphis, avec la diffusion de toutes les grandes finales. Celle d’Overwatch fut calée après Hearthstone et avant League of Legends, avec donc, les Garbage Boys contre les GO.

Elle a été castée par Luttilutti et Jenkins (streamers chez GO). Deux hypothèses se sont opposées ; celle où les Garbage Boyz arriveraient à déstabiliser leurs adversaires grâce aux picks exotiques de Flippy, et celle où les GO parviendraient à s’y adapter et à les contrer. [clip : les presques derniers moments]

Finalement, l’expérience et la cohésion des GO l’a emportée sur la surprise des GB et ils ont fini premiers du tournoi 3-0. À voir comment va évoluer le roster original des Garbage Boyz (qui cherchaient une structure). Pour l’instant, la prochaine Dreamhack, qui se déroulera à Valence (13 au 16 juillet), accueillera une fois de plus les GO et d’autres équipes françaises pour son tournoi Overwatch !

 

En résumé : une LAN pleine de surprises et sans problèmes d’organisation ni de connexion (ou presque!). Pour voir plus de photos, RDV ici !

Zone de joueurs au Vinci.

Écrit par : FelixQC
Publié le : 18 mai 2017

Comment(s)

Laisser un commentaire