[BlizzCon 2017] Détails et suppositions sur Battle for Azeroth, la prochaine extension de World of Warcraft

Annoncée en ouverture de la BlizzCon 2017, Battle for Azeroth est une extension qui va bouleverser le monde de Warcraft pour une seule raison : la géopolitique ! Blizzard a décidé d’avancer de manière majeure dans l’histoire du conflit Horde/Alliance, et si Legion a déjà fait sauté quelques têtes, cette 8.0 et sa trame risquent bien de boulever les maps telles qu’on les connaît.

Mais comme à chaque fois, la firme d’Irvine a aussi prévu d’importantes nouveautés en terme de gameplay, et aussi, pour la première fois, pas moins de six nouvelles races jouables ! Petit tour d’horizon, parce que Battle of Azeroth, ça va clairement envoyer du lourd…

 

  • Des fonctionnalités et ajouts épiques

 

Deux nouveaux continents seront ajoutés, Zandalar et Kul Tiras ; le premier servira de zone de pexing pour la Horde, et le second pour l’Alliance. Si ces nouvelles zones vous permettront d’atteindre le niveau 120, elles donneront surtout lieu à des arcs narratifs épiques, qui content en détail la guerre des deux factions majeures d’Azeroth, mais aussi celle de héros comme Sylvanas, Jaina, Thrall ou encore Anduin. Les continents seront divisés ainsi :

Kul Tiras (ancien royaume humain et patrie de la famille Portvaillant, ce continent a été déplacé lors du Cataclysme. Ses habitants sont d’excellents chasseurs de monstres, surtout marins. Néanmoins, ils doivent faire face à de nombreuses menaces, notamment des pirates).

  • Rade de Tiragarde : capitale de Kul Tiras, elle est dirigée par la mère de Jaina, Katherine Portvaillant. On ignore ce qu’il est advenu de Boralus, capitale historique du royaume, mais peut-être qu’il ne s’agit que d’un simple changement de nom.
  • Vallée Chantorage : fief de la famille Chantorage, ces zone fournit à Kul Tiras son impressionnante armada navale, et est aussi luxuriante que jolie, bien que pleine de dangers.
  • Drustvar : forêt maudite et intimidante située au sud-est de Kul Tiras, il s’agit des terres de la famille Waycrest.

 

 

Zandalar (centre névralgique de l’ancien empire troll, cette zone était autrefois extrêmement montagneuses mais, encore une fois, le passage d’Aile-de-Mort a bouleversé tout cela. La Horde vient solliciter l’aide des zandalari, et en particulier de leur impressionnante flotte de guerre).

  • Zuldalar : capitale de Zandalar dirigée par le roi Rastakhan et la princesse Talanji, elle est envahie par les trolls de sang et perturbée par une mystérieuse révolte.
  • Nazmir : des marécages peu accueillants, mais qui abritent les secrets des Titans. Pour affronter les trolls de sang qui pullulent dans la zone, il nous faudra quérir l’aide des Loa.
  • Vol’dun : large désert aride, où les criminels se cachent. Les Sethrak aussi feront de dangereux ennemis, mais nous trouverons des alliés parmi les Vulpera.

 

 

Une fois le niveau maximum atteint, des quêtes vous enverront sur les îles adverses afin d’y établir une tête de pont, renforçant encore plus la guerre de domination établie entre la Horde et l’Alliance. Pour illustrer ceci, des “îles inexplorées” seront déployées en tant que nouvelle fonctionnalité : il s’agit de scénarios à trois joueurs, soit en PvP, soit en PvE. Il faudra collecter des ressources face à l’adversaire, mais on ne sait pas encore si cela intégrer à un effort de guerre plus global, de type RvR. Par ailleurs, des “zones de guerre” seront aussi des champs de bataille d’un nouveau type, avec des affrontement spécifiques entre la Horde et l’Alliance.

Enfin, les Fronts de Guerre arriveront ; inspirés de WarCraft III, ces affrontements épiques opposent 20 joueurs contre des PNJ de la faction opposée, dans des batailles scénarisées. A l’image du STR de Blizzard, il faudra récolter des ressources, construire des bâtiments et produire différents types d’unités avant de les envoyer au combat. Le premier Front de Guerre concernera Stromgarde, épicentre de cette nouvelle phase de la guerre…

 

Enfin un nouveau champ de bataille !

 

 

Une ville aux gros, gros enjeux…

 

 

Des combats épiques et stratégiques en perspective !

 

Toujours en PvP, deux nouvelles arènes arriveront : Tiragarde et Zuldalar. C’est plutôt une bonne nouvelle, Blizzard ayant relativement négligé le contenu PvP lors des dernières extensions. Et, cerise sur le couscous, un nouveau champ de bataille sera introduit : Seething Shore, qui débarquera au patch 7.3.5 ! On apprend également que la Horde et l’Alliance s’affronteront à Silithus, ce qui rappellera probablement beaucoup de choses aux joueurs Vanilla ; par ailleurs, la séparation entre les serveurs PvP et PvE disparaît ! Les joueurs pourront choisir ou pas de porter un marqueur PvP, ce qui ouvrira la porte à des quêtes d’assassinat et de chasseur de tête. Notez tout de même que les joueurs PvP bénéficieront d’un bonus d’expérience et de réputation.

 

 

Pour la première fois, des races alliées (on pourrait dire “sous-races”, mais bon…) feront leur apparition. Elles seront divisées de cette manière :

  • Horde : les Sacrenuits, les Trolls zandalari et les Taurens haut-roc

 

  • Alliance : les Draeneï sancteforge, les Nains sombrefers et les Elfes du vide

 

Races alliées de la Horde

 

Débloquables à l’aide d’une suite de quête, ces personnages commençeront directement au niveau 20, mais attention : il ne s’agit pas de personnalisation de races déjà existantes, comme cela avait été demandé maintes fois par la communauté. Blizzard n’a également pas exclu l’idée d’intégrer d’autres races alliées, ce qui pourrait donner lieu, enfin, à l’arrivée des Orcs mag’har. Fait intéressant, les races alliées auront leurs propres traits raciaux, mais aussi des ensembles d’armure uniques débloqués au niveau 110.

 

Races alliées de l’Alliance

 

Adieu les armes prodigieuses ! Nous laissons ces précieuses reliques acquises lors de Legion de côté, au profit du Cœur d’Azeroth. Ce collier nous est confié par Magni Barbe-de-Bronze, et peut être amélioré grâce à de l’azérite. Celle-ci est issue de la blessure d’Azeroth, et sera récoltable dans de expéditions sur les îles inexplorées de la Grande Mer. Celle-ci changeront de manière régulière, leur environnement étant aléatoire.

Toujours en PvE, pas moins de 10 donjons seront disponibles au lancement de Battle for Azeroth : Citée dorée d’Atal’Dazar, Port-Liberté, Tol Dagor, le manoir des Waycrest, le Tombeau de la Tempête, le siège de Braolus, le temple de Stehraliss, le repos du Roi, Kezan et l’Underrot. Le premier raid de l’extension sera Les salles de contrôle d’Uldir, en rapport avec les Titans ; avant la fin de l’extension, nous affronterons également Ashara !

 

  • Des histoires épiques, un monde bouleversé

L’extension Legion aura grandement changé l’histoire d’Azeroth : morts de héros tels que Varian Wrynn, Vol’Jin ou Tyrion Fordring, retour des Sacrenuits et découverte de reliques de Titans, entre autre. Pourtant, Battle for Azeroth promet de changer encore plus la géopolitique du monde, la guerre entre la Horde et l’Alliance ayant atteint son paroxysme.

Premièrement, la Horde va essayer de dominer totalement Kalimdor, en commençant par brûler totalement Teldrassil ! C’est du jamais vu dans l’histoire de World of Warcraft, les Elfes de la Nuit perdant ainsi leur foyer. On s’étonne néanmoins d’une décision aussi extrémiste, d’autant plus que les chamans de la Horde auraient pu s’opposer à une destruction aussi radicale. A priori, les îles Draeneï au nord-ouest devraient rester intactes, probablement à cause du système d’instance lié à Burning Crusade – il en irait donc de même pour Lune d’Argent. Mais dans les Royaumes de l’Est, la situation ausis s’inverse ! Le trailer semble suggérer une reprise de Gilnéas par l’Alliance (retour des Worgens, ou nouveau foyer des Elfes de la Nuit ?) tandis que Fossoyeuse est officiellement assiégée. L’équilibre des forces semble être géographique, et de nombreux combats sont à venir.

 

 

 

 

Si on ne sait pas encore si les humains récupéreront Lordaeron, un autre royaume est en balance : Stromgarde. Les hautes-terres Arathies sont depuis des années le théâtre d’une guerre sans merci, mais la prise de Hautebrande via Austrivage par la Horde durant Cataclysm a renforcé la mainmise des Réprouvés sur le nord du continent ; si Gilnéas et Fossoyeuse sont conquises par l’Alliance, la Horde se retrouvera dans une position délicate, les Elfes de Sang étant bien trop au nord pour tenter une contre-attaque. Politiquement, cette avancée serait intéressante ; la redécouverte de Kul Tiras (teasée lors de Legion) et le retour de Lordaeron, Gilnéas et Stromgarde rentraient les royaumes humains à nouveau complets ! Reste néanmoins à voir l’état des dirigeants actuels : Anduin Wrynn est étonnamment badass, étant un prêtre armé de l’épée de son père, et manifestement capable d’utiliser le rez de guilde. Genn Grisetête semble toujours autant déterminé à détruire la Horde, surtout depuis que Sylvanas en a pris la tête ; la grande interrogation concerne Jaina Portvaillant, que l’on disait de plus en plus folle depuis Mist of Pandaria. Est-ce que le retour dans sa patrie et sa famille lui fera du bien, ou est-ce que cette guerre totale sera pour elle l’occasion de plonger encore plus dans une frénésie sanguinaire ? Wait & see…

 

Côté Horde, le leadership de Sylvanas Coursevent semble fragile, ses actes extrémistes (utilisation de la peste lors de la bataille de Gilnéas) suscitant la méfiance auprès de ses alliés. Cependant, une guerre est toujours un excellent moyen de canaliser les passions, et la banshee la plus célèbre d’Azeroth pourrait donc mettre la toute puissance de la Horde à profit. En parlant de banshee… la cinématique de Battle for Azeroth montre une Dame Noire extrêmement puissante et stylée, déchaînant sa colère sur les soldats de Hurlevent ; cependant, il n’est pas encore assez clair de savoir si Sylvanas a utilisé sa forme de banshee (mais pourquoi a t-elle donc un corps ?) ou une toute autre chose. Anduin étant clairement une représentation (incarnation ?) de la Lumière, se peut-il que Sylvanas incarner le Vide ?

Quoiqu’il en soit, cette lutte promet d’être épique et riche en rebondissements. A tel point qu’on en oublierait presque les avertissements de Magni Barbe-de-Bronze et, accessoirement, le fait qu’Azeroth elle-même saigne ! On ne sait pas pour l’instant comment va se finir World of Warcraft : Legion, mais il est clair que les menaces posés par le Vide et les Dieux Très Anciens sont encore présentes. Ces derniers, d’ailleurs, étaient très attendus à la place de Battle for Azeroth ; de par son titre et son thème, cette extension est clairement axée sur le conflit entre la Horde et l’Alliance, mais cela pourrait tout à fait servir à introduire N’Zoth, supposément endormi dans l’océan. Pour rappel, nous affronterons Azshara et ses nagas à la fin de Battle for Azeroth, et vu l’escalade du conflit actuel, seule une menace titanesque pourrait réunir nos deux factions préférées. Voilà de beaux éléments de transition…

 

Nous rendrons visite à Azshara à la fin de Battle for Azeroth… à moins que ça ne soit l’inverse ?

 

Par ailleurs, Blizzard a aussi annoncé World of Warcraft : Classic, des serveurs fonctionnant enfin sous Vanilla ! Voilà qui satisfera une bonne partie de la communauté, cette fonctionnalité ayant été demandée il y a un bon bout de temps. Concernant Battle for Azeroth, aucune date de sortie n’a été communiquée, mais on peut s’attendre à l’été 2018, voire l’automne !

 

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire