Jeux Olympiques d’hiver 2018 : StarCraft 2 comme tête d’affiche pour l’ eSport !

Post thumbnail

Grosse nouvelle, le CIO va explorer plus profondément les liens entre l’eSport et le mouvement olympique ! “Nous sommes curieux de voir comment cette expérience va se dérouler“, a indiqué Timo Lumme, responsable marketing du CIO.

En effet, les Jeux Olympiques d’hiver 2018  verront l’arrivée d’une discipline plus que spéciale mais dont l’admission est en constante discussion : l’eSport. Et pour cette première édition sur laquelle le sport électronique sera présent, ce n’est autre que StarCraft 2 qui a été retenu ; une décision que beaucoup de personnes n’ont pas comprise, mais pourtant logique due au fait de la grosse communauté qui suit le jeu, et de la capacité stratégique, nerveuse et divertissante du jeu de Blizzard.

Nous sommes donc en droit de nous poser la question suivante : pourquoi StarCraft 2 ? Mais surtout, pourquoi pas ? Effectivement, si l’on prend les jeux un par un, on se rend tout à fait compte que StarCraft 2 était le meilleur jeu possible à exposer aux Jeux Olympiques. League of Legends ? Les Worlds demandent déjà assez de temps à se consacrer pour les joueurs professionnels pour qu’ils puissent se permettre de faire une deuxième grosse compétition. Counter Strike : Global Offensive ? Le jeu enfreint les valeurs olympiques, du fait de l’importance violence directe montrée à l’écran. Trackmania/Rocket League ? Même si le public est assez important en France, ce n’est pas partout pareil, de plus aucun “gros joueur professionnel” n’est capables de créer autant d’entertainement que les joueurs de StarCraft, ce qui est une valeur importante pour cette compétition. FIFA ? Aucune équipe nationale n’est en place, ce qui pose tout naturellement un problème pour ce genre d’événement. Last but not least, l’éditeur californien a récemment indiqué, lors de la BlizzCon 2017, que StarCraft II allait devenir gratuit, au moins dans son mode multijoueur. De quoi augmenter ses fans…

 

 

Il faut dire que le RTS  de Blizzard jouit d’une grande tradition compétitive, avec, bien entendu, les compétitions sud-coréennes nationales et l’éco-système qui s’est développé autour. Sans aucun chauvinisme, il faut aussi reconnaître qu’avec les Nation Wars, Pomf et Thud ont apporté un fort sentiment patriotique aux équipes nationales ; les français qui suivent la scène esportive de StarCraft II se rappelleront sûrement de Stephano et son ascension fulgurante à partir de 2012, avec des victoires à l’IPL 3, l’ESWC et bon nombre d’autres compétitions internationales.

Dans tous les cas, StarCraft ou pas, l’eSport va faire un pas de géant dans le monde du sport grâce à cette exposition lors des Jeux Olympiques 2018. On peut d’ores et déjà rêver pour la relève lors des prochains Jeux, ce qui pourrait être une excellente chose pour mettre en avant le fait que l’eSport est un vrai sport et non pas un amusement pour les enfants.

Écrit par : Craymm
Publié le : 4 novembre 2017

Laisser un commentaire