Ubisoft annonce cinq projets à venir d’ici un an, mais pas de Beyond Good and Evil 2

Indécision et tourmente, voilà comment Ubisoft est vu depuis quelques mois. Le fier éditeur et développeur français a récemment accusé de mauvais résultats avec les échecs du dernier Ghost Recon et de The Division 2, malgré de fortes attentes. Alors, où en sommes-nous ?

Dans un appel aux investisseurs, Yves Guillemot a confirmé que Watch Dogs : Legion, Rainbow Six : Quarantine et Gods and Monsters étaient bien prévus pour l’année fiscale 2020-2021, qui commencera au premier avril prochain. Mais ça n’est pas tout ! Deux autres jeux AAA sont prévus pour le debut d’année 2021, ce qui indique à 99% une annonce lors de l’E3, en juin prochain. Le programme d’Ubisoft s’annonce chargé et est, manifestement, le résultat de forts investissements en temps et en argent ces dernières années. Au vu des deux échecs commerciaux essuyés l’année dernière, il s’annonce vitale pour l’entreprise française de taper fort fin 2020.

Concernant les licences phares, on peut tabler avec une quasi-certitude sur un Assassin’s Creed en début d’année prochaine au plus tard, mais quid du reste ? Parlons d’abord de Far Cry 6 qui, vraisemblablement, sortira cette année ou l’année prochaine. La source est tout simplement Jason Schreier, journaliste de Kotaku et probablement la personne la plus fiable quant aux leaks de divers entreprises. Vous pouvez retrouver son message ci-dessous :

 

 


Il fait également mention de Splinter Cell, ce qui fera très certainement plaisir aux fans d’une série relativement délaissée par Ubisoft depuis quelques années.

En revanche, préparez-vous à la déception : pas de Beyond Good and Evil 2. Cela a été confirmé par Guillemot, qui n’intègre pas le jeu très attendu au calendrier détaillé plus haut ; c’est extrêmement surprenant, puisque après son absence l’année dernière, le futur blockbuster aurait dû être présent à l’E3 2020 pour une sortie d’ici une quinzaine de mois. Certes, il est préférable de voir Ubisoft prendre son temps comme il faut, mais certains risquent de verser quelques larmes. Notons tout de même que la plupart des jeux à venir devraient sortir sur l’Epic Store, conformément à un deal passé, et que la part de revenue versée aux créateurs permettra à Ubi d’afficher des comptes en meilleur santé – en plus de réinvestir dans de nouveaux projets.

Quoiqu’il en soit, le planning du développeur français est extrêmement dense pour la vingtaine de mois à venir, et on espère que le succès sera au rendez-vous. L’une sorties qui s’annonce déterminante est le film The Division, produit par Netflix et qui devrait encore élargir le public de la licence. Un éventuel succès critique et commercial signifierait de très bonnes choses sur le long-terme pour les frenchies !

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire