The Witcher 3 : le PDG de CD Projekt Red assure que le retard de la version next-gen n’est pas une fatalité

   

Plus tôt cette semaine, CD Projekt Red a annoncé que la version next-gen de The Witcher 3 ne sortirait pas d’ici cet été, comme cela était originalement prévu.  Le studio polonais à indiqué que le développement serait considéré comme actif « jusqu’à nouvel ordre« , ce qui en soi peut être un assez mauvais signe.

Mais Michał Nowakowski, qui porte le prestigieux titre de senior vice president of business development chez CD Projekt, a néanmoins tenu à nuancer les choses : « J’ai lu des titres [d’articles, ndlr] ici et là sur Internet, qui laissent entendre que le jeu est dans un état de développement infernal. Je veux dire que ça n’est pas le cas. Il y a eu beaucoup de rumeurs que le lancement était prévu pour juin de l’année prochaine ou quelque chose comme ça. Ce n’est absolument pas le cas« .

Il est vrai que plusieurs médias ont pris sur eux d’annoncer que cette version next-gen sortirait en 2023… or rien de la sorte n’a été annoncé par CD Projekt. La fenêtre du deuxième trimestre 2022 n’est certes plus d’actualité, mais le deuxième semestre n’est pas exclu. La précision de Nowakowski s’adresse donc aux médias qui se sont un peu avancés sans preuve concrète.

Lors de l’appel aux investisseurs qui a vu naître cette précision, Adam Kicinski a aussi voulu se montrer confiance. Le co-PDG du studio a indiqué qu’il ne restait « pas énormément de travail » à accomplir, et qu’environ quinze personnes s’occupaient de la version next-gen de The Witcher 3 : Wild Hunt. Ce qui est à retenir, donc, c’est que certains médias prennent parfois des libertés vis-à-vis des informations officielles pour transformer leur opinion en faits. Et ça, c’est pas cool.

Si CD Projekt n’a pas donné de raisons officielles à ce décalage, certaines pistes peuvent être trouvées dans l’actualité en cours. C’est Saber Interactive qui se charge du développement – ou plutôt se chargeait ; le studio, racheté par THQ Nordiq en 2020, possède de nombreux bureaux en Russie. Tant de par la situation délicate que les positions politiques (la Pologne a été un des pays à s’opposer avec le plus de véhémence à l’invasion de l’Ukraine par la Fédération de Russie), il paraît relativement logique que CD Projekt Red ait préféré regrouper l’essentiel de son projet dans des terres connues.

On espère donc que le développement de cette version next-gen se fera dans les meilleures conditions possibles, afin de nous proposer le contenu le plus qualitatif possible. Si la première extension de Cyberpunk 2077 a été décalée à 2023, il est encore possible que la version next-gen de The Witcher 3 soit disponible cette année. Pour rappel, elle apportera de nombreuses améliorations graphiques et le ray tracing, ce qui laisse présager que le jeu déjà magnifique atteindre une qualité encore plus incroyable !

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

One thought to “The Witcher 3 : le PDG de CD Projekt Red assure que le retard de la version next-gen n’est pas une fatalité”

  1. Même si j’adore ce jeu, ce projet n’est vraiment pas une priorité ! Tous ceux qui voulaient jouer à ce jeu l’on déjà fini depuis longtemps, peu de personnes sont concernées…

Laisser un commentaire