The Sandbox annonce un partenariat avec le métavers Star Atlas

   

Si le concept de métavers reste nébuleux, notamment de par une définition encore plus floue que les graphismes du Creation Engine, il se fait toujours plus populaire auprès des développeurs.

The Sandbox, le célèbre jeu de construction basé sur la blockchain Ethereum, vient d’annoncer un partenariat avec Star Atlas. Ce métavers se revendique dédié au gaming, et vise donc à créer un univers persistant et aux nombreuses possibilités ; ce partenariat vise à mélanger les deux communautés, et créer un pont qui, à n’en pas douter, colle parfaitement avec le concept de Web 3.0.

Les joueurs de The Sandbox sont invités à utiliser l’outil de modélisation VoxEdit, qui sert à créer du contenu pour le jeu de base, afin de rendre hommage à Star Atlas. Ce métavers dispose de trois factions distinctes (ONI, Ustur et MUD) dont les joueurs devront s’inspirer pour créer un portrait dédié ; les quatre gagnants se partageront 50 000 SAND (la monnaie native de The Sandbox) et recevront chacun un vaisseau dans Star Atlas, sous forme de NFT.

L’initiative est intéressante et présente les prémices de ce que seront les métavers de demain : des mondes différents entre eux, mais interconnectés pour mutualiser les forces. C’est une étape assez importante dans la démocratisation de cette technologie… mais qui rencontre ses limites. Star Atlas est bâti sur Solana, une blockchain extrêmement centralisée, donc contraire à son principe même ; pour sa part, le token maison de The Sandbox souffre des frais de transaction importants d’Ethereum, qui sont un réel handicap pour l’utilisateur.

Malgré tout, Animoca Brands continue d’affirmer sa position de leader mondial dans les jeux blockchains, ce qui promet de très intéressantes pour le futur !

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire