[TEST] Warhammer : Vermintide 2, Helmgart nous voilà !

Trois ans après la sortie du premier opus de la licence, qui se voulait comme un Left 4 Dead like mais situé dans le monde de Warhammer (et plus précisément dans les End Times), nous voici avec un deuxième épisode tout chaud cacao. Pour rappel, le jeu précédent nous catapultait en plein dans la ville de Ubersreik, aux prises avec une invasion massive de Skavens (comme tout le reste de l’Empire d’ailleurs) ; il était alors de notre ressort d’accomplir diverses missions dans la peau de personnages formant un groupe hétéroclite : Bardin Goreksson le ranger nain, Victor Saltzpyre le répurgateur, Markus Kruber en tant que soldat, Kerillian l’archère elfe et Sienna Fuegonasus la sorcière flamboyante. Vermintide 2 reprend les mêmes principes, mais pour de nouvelles aventures !

Dès le prologue, il faudra vous libérer des prisons skavens dans lesquelles vous êtes enfermés à la fin du premier jeu ; cependant vous vous rendrez vite compte que vous n’êtes plus à Ubersreik mais à Helmgart un des plus importants fort de l’Empire. Ceux ayant joué à Total War : Warhammer sont familiers de cette ville, et de la cible de choix qu’elle est…

 

  • On reprend des bases solides :

 

En effet dans ce jeu on reprend les mêmes bases que dans le précédent : on retrouve les personnages principaux, mais aussi l’aubergiste et la sorcière qui nous accompagnaient précédemment. Le système de combat reste similaire tout comme l’équipement qui ne varie pas beaucoup, on constate le retour de fonctionnalités déjà présentes dans l’opus précédent comme la forge ou l’enchantement mais avec un système de craft refondus et mieux pensé.

 

 

 

Du côté des ennemis, on retrouve nos bons vieux Skavens mais aussi des Norses et plusieurs champions du Chaos qui ont fait le déplacement. L’IA elle est bien meilleure que pour le premier épisode en terme de placement et d’angles d’attaque, mais pas au niveau de l’improvisation qui laisse encore a désirer. Sur une note plus positive, on ne peut qu’admirer l’attention qu’a porté Fatshark à la conservation de l’ambiance, et au côté impressionnant des décors qui sont toujours autant immersifs. Big up à l’optimisation générale du jeu, bien meilleure dans Vermintide 2 que sur le premier.

Niveau graphismes, on ne niera pas la bonne qualité graphique et la direction artistique ; certes, on est pas encore au niveau d’un Battlefront 2, mais le studio suédois a su créer une ambiance propre et la servir par de très bons graphismes. Et pour parfaire l’immersion, notons au passage les très bons sons et un doublage très qualitatif.

 

  • Des améliorations notables par rapport au premier jeu :

 

Vermintide 2 nous apporte aussi un grand nombre d’ajouts : système de craft amélioré, mise en place d’une capacité spéciale,  système d’armures et de boucliers pour les ennemis et scénarios plus approfondis ainsi qu’un système de boss récurrents. Le plus notables de ces ajouts reste le système de classe : chacun de nos héros dispose maintenant de trois classes différentes déblocables avec le passage à certains niveaux. Le hub a également été modifié : exit l’auberge de la Lune Rouge et bienvenue à une tour de garde en ruines.

 

 

L’approche que vous choisirez sera donc beaucoup plus libre qu’avant et avec un style de jeu qu’il est plus facile de s’approprier. En plus des boss classiques s’immiscent des minis boss, vous vous souvenez des rats ogres ? Et bien ils sont de retours avec plusieurs autres : Trolls, Spawn du Chaos et autres joyeusetés débordantes de tentacules et de corruption. Il faudra également compter avec de nouveaux spéciaux comme des skavens avec des lance-flammes ou des guerriers du Chaos.

 

  • Qu’est-ce qu’on en pense ? :

 

Warhammer : Vermintide 2 est une vraie suite : ce jeu a une identité et une ambiance qui lui sont propres, dans la lignée tracée par le premier mais sous sa propre forme. Fatshark démontre ici que l’investissement que l’investissement déployé n’était pas de la poudre aux yeux : le studio a su développer un style qui plaisait déjà lors du précédent jeu, et le développer par la suite avec brio. Cependant, Vermintide 2 souffre de bugs ou de quelques problèmes gênants et empêchant parfois de terminer un niveau, mais au vu du soin que les développeurs ont apporté au premier jeu et les différentes annonces faites sur de nouvelles features à venir (comme des serveurs dédiés) on peut leur faire confiance. Des patchs correctifs ont rapidement été déployés.

Dans l’ensemble, le studio suédois nous laisse avec une très agréable impression, et qui sera probablement augmentée dans les mois à venir avec de très bons DLC et des mises à jour gratuites. Le jeu est sorti le 8 mars dernier et est disponible sur Steam pour 27,99€.

 

On a aimé :

  • L’ambiance et les décors
  • Les ajouts apportés
  • Le sound design
  • La qualité des doublages

 

On a moins aimé :

  • Certains bugs très problématiques
  • L’absence de nouveaux personnages
  • La disparition des pages de lore qui étaient dans l’opus précédent

 


NOTE FINALE


80 / 100


 

 

   

Vraccas

Joueur invétéré depuis toujours, fan de lore et d'histoires bien construites mais aussi de bon gros jeux défouloirs sans scénario.

Laisser un commentaire