ssbu_sora_7

Sora dans Smash Bros. Ultimate : la conclusion de la licence (?)

   

Il y a 22 ans, lorsque sur Nintendo 64 sortait le premier Super Smash Bros., qui aurait pu deviner que le jeu allait devenir l’une des plus grandes licences de l’histoire des jeux de combats, si ce n’est du jeu vidéo en lui même. Le cross-over ambitieux de Sora (la boîte de développement du jeu, pas le fameux personnage) aura durant ces dernières décennies alimenté les théories de fans sur quel perso allait rejoindre le roster du jeu. La dernière version du jeu, Ultimate, sortie sur Switch en fin 2018, ne va faire qu’accroître toute la hype autour des personnages jouables avec les 2 Fighters Pass, révélant au compte-goutte des personnages tels que Sephiroth ou Steve (et explosant les réseaux sociaux au passage)

Et nous arrivons à aujourd’hui, 5 octobre 2021, jour de la sortie de Nickelodeon All-Star Brawl, nouveau sérieux concurrent sur le marché du jeu de combat/plateforme compétitif. Mais surtout le jour de l’annonce du dernier personnage jouable de Smash Bros. Ultimate, et de la dernière présentation de personnage de Masahiro Sakurai, game designer du jeu depuis le premier opus :

 

ssbu_sora_1

 

Avant d’annoncer le dernier personnage jouable de Smash Bros. Ultimate, Sakurai nous révèle les derniers costumes disponibles pour les combattants Miis. Deux chapeaux venant de l’univers de Splatoon, à savoir une perruque d’un Octaling, et un chapeau de Charbitre, mais surtout, le Doomslayer en costume pour le Mii Gunner, une annonce qui brise déjà les rêves des fans de Bethesda qui espérait pouvoir faire des Glory Kills sur Mario ou Pikachu, une image que j’ai du mal à effacer de mon cerveau.

 

ssbu_sora_2

 

ssbu_sora_3

 

ssbu_sora_4

 

Viens enfin le petit trailer annonçant qui sera le dernier personnage du jeu, reprenant notamment l’esthétique propre à smash, tel que le logo, ou encore les personnages transformés en trophées comme dans Melee, l’opus Gamecube sorti en 2001 et aujourd’hui toujours joué compétitivement, notamment en Amérique du Nord.

 

ssbu_sora_5

 

*

ssbu_sora_6

 

Et il ne faut pas longtemps pour qu’il soit révélé. D’abord en montrant son arme fétiche, la Keyblade, symbole de la licence dont il est le héros principal, puis, il est là : Sora, de Kingdom Hearts, est le dernier personnage jouable de Smash Bros. Ultimate.

 

ssbu_sora_6

 

ssbu_sora_7

 

Alors l’apparition de Sora dans la licence de Nintendo n’est pas gratuite. En effet, l’opus original de Kingdom Hearts est sorti en 2002, issu d’une étroite collaboration entre Disney et Square Enix. Le jeu se présente comme un action-RPG, ou l’on explore des mondes inspirés des films de Disney et Pixar et ou l’on peut d’ailleurs s’associer avec certains célèbres personnages. Une licence qui aura marqué les années 2000 avec 7 jeux sortis entre 2002 et 2010, une saga qui aujourd’hui encore continue avec Kingdom Hearts : Melody of Memory sorti en 2020 mais sous la forme d’un jeu de rythme cette fois.

Sakurai précise d’ailleurs qu’à l’époque de Smash Bros. WiiU/3DS, sorti en 2014, un sondage avait été réalisé auprès de la communauté pour savoir quel personnage les joueurs attendent le plus dans le jeu. Sora était arrivé en tête, mais à l’époque l’équipe de développement pensait qu’entre Square Enix et Disney les négociations allait être difficiles, alors ils n’ont pas révélé le résultat du sondage, de peur que les joueurs, déçus de ne pas avoir leur personnage intégré au jeu, se lancent dans une campagne de mailing des entreprises impliquées.

Au delà de ce que représente l’intégration de Sora dans Smash, qu’en est-il du personnage en lui même ?

 

ssbu_sora_9

 

Et bien tout d’abord Sora se battra avec sa fidèle Keyblade, ce qui fait de lui un personnage épéiste. Il possède donc une certaine allonge pouvant lui donner un avantage de portée sur les autres membres du roster. Sora pourra avant tout compter sur son jeu aérien car ses attaques aériennes sont rapides et peuvent éjecter ses adversaires très loin. Il à un très bon double saut, lui permettant de facilement revenir sur le stage, et est flottant, donc retombera plus lentement sur le stage, ce qui parfois se retourner contre lui si jamais il est attendu à la réception… Cependant, Sora est un des persos les plus léger du jeu, ce qui veut dire qu’il peut facilement être éjecter hors du terrain et perdre une vie (Dans Smash Bros. vous perdez une vie lorsque vous êtes éjecté hors de l’écran, plus exactement lorsque vous franchissez des blast zones, propre à chaque niveau).

Son attaque spéciale standard (ou neutral B), lui permet de lancer 3 sorts, chacun à tour de rôle : Brasier X, des projectiles de feu; Foudre X, des colonnes de foudres qui s’abattent sur le stage; et Glacier X, gelant votre adversaire, le laissant à votre disposition. A vous de gérer l’apparition de vos sorts pour démarrer certains combos, en faisant à attention à votre adversaire qui sait quel sort vous vous apprêtez à lancer.

 

sora_ssbu_11

 

Son attaque spéciale de côté (ou side B), Aquilon. Dans le jeu original, c’est une compétence permettant à Sora de charger au travers de ses ennemis. Ici, Sora pourra charger son adversaire et enchaîner 3 attaques sur lui dans la direction qu’il souhaite. Une attaque similaire aux Vive-Attaque de Pikachu, et à Hydrocanon de Amphinobi.

 

sora_ssbu_10

 

Son attaque spéciale haut (ou up B), Cyclone. Sora s’élève dans les airs en faisant tournoyer sa keyblade, rappelant l’Attaque Tournoyante de Link. Ainsi vous pouvez revenir sur le terrain (bien que vos sauts semblent beaucoup plus viables) ou encore lancer une attaque vers les cieux. Vous pouvez réaliser Cyclone, puis ensuite Aquilon afin de faire un combo ravageur, mais pas l’inverse.

 

ssbu_sora_12

 

Et enfin, son attaque spéciale bas (ou down B) est un contre, similaire à ceux que l’on peut trouver chez de nombreux épéiste, avec la petite subtilité qu’il peut faire trembler vos adversaire et bloquer les projectiles, qui seront renvoyés dans votre dos.

Même si il ne sont pas utilisés en match compétitif, chaque personnage de Smash à une compétence ultime : un Smash Final. En l’occurrence, Sora peut utiliser le Sceau de serrure, enfermant les adversaires qu’il touche derrière une porte et l’explosant avec sa keyblade, infligeant de lourds dégats.

 

sora_ssbu_13

 

Une petite particularité propre à Sora est l’animation qui se déclenche lorsque qu’il porte un coup fatal, mettant fin au combat. Là ou d’ordinaire une game se termine sur un arrêt sur image, ou le coup de grâce est entouré d’effet rouge et noir, suivi de l’éjection du personnage, ici, les développeurs ont reproduit l’animation de fin de combat de Kingdom Hearts avec un ralenti et un fondu au blanc.

 

sora_ssbu_14

 

Et viens enfin le stage associé au personnage, à savoir la Forteresse Oubliée, l’un des derniers lieux visités dans le premier opus de Kingdom Hearts. Le niveau reste assez classique, s’attardant surtout sur les visuels inspirés du jeu, et se termine dans la Chute vers le Coeur, ou des personnages du jeu viendront faire une petite apparition dans le vitrail. Il est probable que, à cause des nombreux effets en arrière plan, le stage ne soit pas joué en compétition…

 

ssbu_sora_15

 

ssbu_sora_16

 

Et viens s’ajouter au tout costumes alternatifs, tous inspirés du jeu original, des musiques (dont une déblocable si vous avez déjà joué à KH : Melody of Memory), ainsi que des esprits à combattre et à débloquer. Steve et Alex de Minecraft auront le droit à leur amiibo au printemps 2022, et ceux de Sephiroth, Pyra, Mythra et Kazuya ont étés annoncés. Par ailleurs, les jeux Kingdom Hearts du 1 au 3 auront leur portage en cloud sur Switch, via une compilation nommée Kingdom Hearts Integrum Masterpiece for Cloud.

Sora, ainsi que les costumes pour les Miis, seront disponibles le 19 octobre prochain.

 

ssbu_sora_17

 

Ainsi se termine le casting de Super Smash Bros. Ultimate et de ses 89 personnages (tous apparus dans la vidéo de présentation de Sora d’ailleurs). Super Smash Bros. Ultimate, c’est aussi 116 stages, 201 objets, 1100 pistes audios, 1496 esprits, plus de 450 jeux représentés, plus de 2200 personnages représentés, 140 ensembles de costumes pour les Miis, 2,2 milliards d’heures de jeu cumulées et 90 milliards de K.O. ! Le contenu du jeu est énorme, la licence Smash mérite bien son titre de cross-over le plus ambitieux du jeu vidéo. Car comme le rappelle Sakurai en fin de présentation, derrière tout ces personnages, il y a des jeux, des univers, des développeurs et des fans, dont tout l’héritage à été centralisé dans un jeu de combat à la fois fun et compétitif. Smash Bros. ne représente pas seulement le point de rencontre de tous nos personnages préférés, mais une encyclopédie de l’Histoire du jeu vidéo, répertoriant les héros les plus iconiques comme les licences les plus méconnues, attisant notre curiosité et forgeant notre culture. Qui n’avait jamais entendu parlé des Game&Watch, ancêtre du jeu vidéo tel qu’on le connaît, de Mother et Earthbound, des RPG ayant surtout connu un franc succès au Japon et ayant inspiré des titres récents tels qu’Undertale ?

Alors pour tout ça, nous pouvons remercier monsieur Sakurai et son équipe de développement, et leur souhaiter de profiter de ce repos bien mérité.

ssbu_sora_18

 

Est-ce que l’on reverra un jour un nouvel opus de Smash sur une future console Nintendo, avec une nouvelle équipe de développement ? Est-ce que nous venons d’assister à la fin de cette licence et si oui est-ce que la scène compétitive y survivra, comme le fait Melee, l’opus Gamecube, ayant survécu aux tentatives de Nintendo de cacher l’esport sur le jeu ? D’autres jeux prendront-ils la relève de Smash, deviendront-ils la nouvelle référence du jeu de combat/plateforme ou l’enterreront-ils ? On le découvrira avec le temps, et c’est aussi ça la beauté du jeu vidéo.

Tounouki

Twitcheur et Wordpresseur pour AFK depuis 2017 !

Laisser un commentaire