Oui, les haut-elfes arrivent dans World of Warcraft : Shadowlands, mais pas vraiment non plus

On le sait depuis quelques jours, les haut-elfes arriveront en tant que race à Shadowlands. Comment ça ? Les Elfes de Sang et les Elfes du Vide bénéficieront de nouvelles options de customisation leur permettant d’avoir des yeux bleus et une couleur de peau plus pâle, offrant ainsi aux deux factions la possibilité de jouer cette race tant voulue. Le problème, c’est qu’il y a plusieurs problèmes ; que ce soit d’un point de vue purement lore ou du point de vue de nous les joueurs, beaucoup de monde a manifesté un certain mécontentement, tandis que d’autres sont heureux. On va donc plonger dans l’histoire des elfes de Warcraft, mais aussi des déclarations de Blizzard pour comprendre le pourquoi du comment. Amateurs d’oreilles pointues et de magies plus ou moins autorisées, accrochez-vous y va !

 

  • Quel’dorei, la base de tout

 

Sans refaire tout l’histoire de l’univers, rappelons un élément basique : les kaldorei (Elfes de la Nuit) existaient, puis vint une scission où un groupe amateur de magie arcanique quitta les siens pour l’est. Là, les quel’dorei (haut-elfes tels que nous les connaissons) ont bâti Lune d’Argent mais aussi tout le royaume de Quel’Thalas, incluant leur source de magie spécifique : le Puits de Soleil. S’ensuivent les événements de WarCraft III, sur lesquels nous reviendrons un peu plus tard. Sans que l’on ai de chiffre précis sur les survivants qui ne se trouvaient pas à Lune d’Argent, on distingue deux catégories majeures de haut-elfes  : ceux qui se sont enfuis avec Jaina Portvaillant pour fonder la cité-état de Theramore, dans les lointaines terres de Kalimdor… et les autres. Peu nombreux, ceux-ci se sont réfugiés dans les Hinterlands et autres bastions amicaux mais éparses détenus par l’Alliance ; certains ont ainsi refait leur vie de cette manière, d’autres ont ensuite participé à la reconstruction de Dalaran, mais dans l’ensemble, les événements qui ont suivi la chute de Lordaeron marquent aussi le déclin des quel’dorei en tant que tels.

 

 

 

  • Sin’dorei, le vif du sujet

 

Encore une fois, résumé basique mais important : en envahissant Quel’Thalas, le Fléau mené par le prince déchu Arthas Menethil a complètement ravagé un royaume physique, mais aussi culturel. Car non-seulement le roi Anasterian Haut-Soleil a été tué, mais le Puits de Soleil a été irrémédiablement corrompu par les restes de Kel’Thzuad. Et la particularité des haut-elfes, c’est leur soif continue de magie arcanique, laquelle était jusque-là satisfaite par le Puits. Les elfes survivants de Quel’Thalas se sont regroupés sous la tutelle du prince héritier Kael’Thas Haut-Soleil, lequel a cherché à trouver une solution à leur situation pas folichonne. C’est ainsi que furent créés les sin’dorei, ou Elfes de Sang, en hommage à la chute de leur royaume et des leurs – on se rend ainsi compte que la différence entre sin et quel est globalement politico-culturelle, d’où le fait que l’on puisse les confondre.

Mais entre-temps, de petits changements ont été faits, et même le canon fait débat parmi les joueurs. Dans les ruines de Quel’Thalas, certains Elfes sont devenu des Déshérités, des créatures à peine douées de conscience tant leur addiction à la magie arcanique est incontrôlable ; sous le commandement du ranger Lor’themar Theron, les sin’dorei ont entrepris de rebâtir leur capitale tout en consommant des créatures magiques pour survivre. Et bien entendu, le groupe dirigé par Kael’Thas est allé en Outreterre avec Illidan Hurlorage, ce qui leur a permis d’utiliser la magie gangrenée, ou fel, comme source de pouvoir. C’est là qu’une scission aussi bien loristique que physique s’opère, et que de nombreux joueurs trouvent difficile à résoudre. Il est extrêmement important de comprendre que les Elfes sont particulièrement réceptifs à la magie – on se rappellera que les kaldorei sont des Trolls ayant muté au contact du Puits d’éternité. Le truc, c’est que les mutations liés à la magie s’observent très souvent via les yeux, avec un code couleur admis par tout le monde mais jamais officialisé :

 

  • Yeux bleus  – magie arcanique
  • Yeux verts – magie gangrenée (fel)
  • Yeux dorés – magie Sacrée (la Lumière)
  • Yeux violets – magie du Vide

 

Les sin’dorei se battent désormais pour la Horde

 

C’est pour ça que l’ajout de nouvelles couleurs d’yeux à Shadowlands a remué la communauté, car il s’agit plus que d’une simple personnalisation cosmétique. Les yeux bleus sont ainsi l’apanage des haut-elfes, lesquels n’existent virtuellement plus ; en effet, leur présence dans World of Warcraft se résumait a quelques PNj et des références – même si une faction liée à l’Alliance appelée “Silvermoon Remnants” était prévue à la fin de Vanilla. Les quel’dorei réfugiés dans les Hinterlands et autres territoires n’ont pas vraiment pris d’importance, tant d’un point de vue gameplay que d’un point de vue lore. La sortie de The Burning Crusade a finalement apporté les Elfes de Sang aux côtés de la Horde, et après toutes ces années qui ont suivi les ravages du Fléau, les haut-elfes en eux-mêmes ont été oubliés.

Mais le cas des Elfes de Sang est assez compliqué : les yeux verts résultent de la magie gangrenée, son utilisation ayant été permise par Kael’Thas… ou pas ? La croyance populaire veut que le prince ai ramené d’Outreterre des cristaux dans lesquels étaient enfermés des démons, leur essence ayant été peu à peu absorbée par les sin’dorei en remplacement du Puits de Soleil. Et pourtant, la toute première quête donnée lorsqu’on créé un Elfe de Sang contredit cette explication. On ignore donc la réelle origine des cristaux ardents, ou même leur composition, ce qui rend difficile toute explication de leur influence. Ci-dessous, voici un screenshot tout chaud pour justifier cela :

 

Cliquez pour voir le texte en plus grand (c’est mieux)

 

 

Les cristaux ardents sont donc antérieurs à la naissance des Elfes de Sang, mais comment expliquer les yeux verts ? Deux théories sont possibles : la première serait qu’en se nourrissant des êtres vivants, comme vu dans la cinématique de The Burning Crusade, les habitants de Quel’Thalas fassent preuve d’une cruauté teintant la magie arcanique de fel – un peu comme le Côté obscur dans Star Wars, avec l’influence des émotions. L’autre explication, beaucoup plus basique, est que cette pigmentation soit naturelle et n’indique pas de lien particulier avec une quelconque manipulation magique. Les Elfes de Sang sont donc des haut-elfes à la culture différente, mais appartenant à la même espèce. Les Elfes de Sang s’étant explicitement adonnés à la magie gangrenée sont visibles en Outreterre et à Quel’Danas, puisqu’il s’agit des suiveurs de Kael’Thas.

Les yeux dorés, quant à eux, sont le fait de Velen ; le meneur des Draeneï a en effet purifié le Puits de Soleil à l’aide des Naaru, pures créatures de Lumière. Ainsi, le Puits actuel est une source d’énergie aussi bien arcanique que “sacrée”, expliquant la récente possibilité pour les Elfes de Sang d’avoir des yeux dorés. Certains joueurs demandent néanmoins une customisation supplémentaire : les yeux rouges. Sans réelle justification physiologique, cela accentuerait le côté sanguin de cette race et serait stylé. Mais c’est là un tout autre sujet !

 

 

  • Ren’dorei, la nouveauté qui s’implante dans le lore

 

Avant la chute de Lune d’Argent, certains elfes ont décidé de s’adonner à la magie du Vide, et ont pour cela été bannis de leur terre d’origine. Menés par une certaine Alleria Coursevent, ces ren’dorei (Elfes du Vide) ont fait leur grand retour à Legion, et ont proclamé dans la foulée leur allégeance envers l’Alliance. Il est néanmoins intéressant de noter que Alleria et certains des siens ont été autorisés par Lor’themar Theron à se rendre en pèlerinage au Puits de Soleil, preuve que l’espèce entière a des liens forts, malgré des factions ou des utilisations de magies différentes.

La possibilité prochaine pour les Elfes du Vide d’avoir une apparence “à la haut-elfe” est certes là pour contenter les joueurs qui réclamaient cette faction, mais est également lourde de sens : ren’dorei et sin’dorei se ressemblent physiquement, car ils sont à la base tous des quel’dorei ayant adopté des pratiques différentes. Il semble donc que à Shadowlands, les deux factions vont avoir accès à une version moderne des haut-elfes, mais ces derniers sont minoritaires dans le lore, principalement concentrés à Dalaran. La grande majorité des elfes se retrouve donc prise dans la guerre Horde/Alliance, et rejoint des branches culturelles d’une même espèce ayant évolué depuis WarCraft III.

Il est néanmoins important de noter une différence majeure : les Elfes du Vide ne peuvent pas être paladins, et du point de vue de l’univers, leurs prêtres n’ont pas accès à la spé Sacré. L’idée est donc que contrairement à leurs cousins de Quel’Thalas, les habitants de la faille de Telogrus ne peuvent pas utiliser la Lumière.

 

Nouvelles options de customisation pour les Elfes du Vide

 

 

  • Mais au final, c’est quoi le problème ?

 

La récente annonce des nouvelles options de customisation, ainsi que le datamining réalisé par WoWHead, ont provoqué des réactions mitigées dans la communauté. Beaucoup de joueurs ont exprimé leur joie d’avoir accès aux haut-elfes dans le jeu, ce qui était demandé depuis la sortie de World of Warcraft ; mais d’autres se sont offusqués que cette race soit, grosso modo, disponible pour les deux factions. Encore une fois, de WarCraft III à aujourd’hui, Blizzard n’a jamais clairement statué sur le mot “haut-elfe“, et a décliné ce concept en Elfes de Sang, Elfes du Vide et ainsi de suite. Le fait qu’une race historiquement rattachée à l’Alliance soit disponible pour tout le monde n’a pas été d’un goût universel.

Avec le recul, il aurait été plus logique d’avoir les elfes en tant que race neutre, pour ensuite choisir une “spécialisation culturelle” en fonction de la faction choisie. Cela semble impossible à mettre en oeuvre maintenant, mais cette idée aurait probablement été plus efficace en plus d’ouvrir d’intéressantes perspectives de lore.

 

En haut : nouveaux yeux pour les Elfes du Vide // En bas : nouveaux yeux pour les Elfes de Sang

 

 

L’autre problème, c’est que le bien connu Ion Hazzikostas avait déclaré il y a quelques semaines que l’arrivée des haut-elfes en tant que race jouable n’était pas prévue, et pas probable. Si certains se sont agacés de ce rétro-pédalage, on peut néanmoins voir cela comme la volonté de Blizzard d’écouter les joueurs et de proposer de la nouveauté. Mais il faut néanmoins garder à l’esprit que Shadowlands est encore en alpha, et que beaucoup de choses peuvent changer. De plus, il est possible que les implémentations actuelles prennent du sens sur le long-terme : on imagine ainsi que les ren’dorei auront un rôle majeur à l’avenir, maintenant que l’on sait que le Vide est, en gros, LE méchant de World of Warcraft. Il sera donc intéressant, au fur et à mesure, de voir comme le destin de tous les elfes évolue !

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

2 thoughts to “Oui, les haut-elfes arrivent dans World of Warcraft : Shadowlands, mais pas vraiment non plus”

  1. Je suis d’accord. Une spécialisation aurait été parfaite. Les elfes du vide ne peuvent pas utiliser la lumière et ça c’est vraiment pas bien.

Laisser un commentaire