[ONE YEAR LATER] Total War : Warhammer, ça donne quoi ?

 

Pour ce premier article de la rubrique One Year Later, nous nous penchons sur Total War : Warhammer, qui avait reçu un accueil chaleureux de la part de plusieurs sites, y compris AFK. Malgré une très bonne retranscription de l’univers et un gameplay extrêmement prenant, nous avions noté la multitude de DLC à venir, et une diplomatie pas aussi efficace qu’on aurait aimé.

 

Du contenu payant et gratuit, mais toujours bien

Un an après sa sortie, le jeu de Sega et Creative Assembly n’a pas chuté, bien au contraire. La Bretonnie a été ajoutée gratuitement, à l’occasion d’une nouvelle édition du jeu. Cette faction, attendue depuis longtemps, à offert un nouveau gameplay extrêmement intéressant en plus de renforcer une partie de la map qui était jusqu’à peu exploitée ; et pour continuer dans cette lancée, ce sont les mystérieux Elfes Sylvains qui ont aussi émergé de la forêt, dans un style qui cassait avec les armées précédentes. Les Hommes-Bêtes ont été la première faction ajoutée après la sortie du jeu, signalant un déferlement de violence dans le Vieux Monde, et donc des campagnes encore plus fun.

Cependant, Creative Assembly n’a pas seulement créé de nouvelles armées mais aussi de nouvelles unités, et différentes manières de varier le gameplay ; ainsi, les unités de renom sont venues ajouter leur puissance destructrice avec le DLC The Grim and the Grave, qui a renforcé l’Empire et les Comtes Vampires. En plus de cela, le DLC The King and the Warlord, consacré aux Peaux-Vertes (plus particulièrement les Gobelins) et aux Nains a rajouté 22 unités de renom ! Sega a également déployé au fil des mois plusieurs mises à jour gratuites, que ce soit pour rajouter des maps ou bien encore certaines unités.

Total War : Warhammer s’est donc enrichi de bien du contenu, mais on en attend encore un peu…

 

 

Hello Old Friend my old friend…

C’est LA question qui secoue le monde depuis des décennies : où est An Old Friend ? Dans l’image ci-dessous, publiée il y a presque un an, Sega teasait doucement le contenu payant mais aussi gratuit qui devait arriver après la sortie du jeu. Chevaliers de Sang, Elfes Sylvains, Sorcier d’Ambre, la Bretonnie, Isabella von Carstein… on a tout eu, sauf ce mystérieux An Old Friend ! A tel point que ce mystérieux contenu, dont on ignore tout, est devenu mythique voire humoristique. La page Facebook de Total War a bel et bien confirmé que ce DLC (si c’en est un) arrivera, mais quand, on ne sait pas.

En revanche, les spéculations vont bon train sur son contenu : la théorie la plus populaire veut qu’un DLC accompagné ensuite de contenu gratuit voit l’arrivée de Boris Todbringer, fier et belliqueux Comte électeur du Middenland. Ajoutez à cela les Chevaliers panthères, quelques unités sympas, de nouvelles recrues pour les Hommes-Bêtes et des options de personnalisation pour les Middenheimers, et on se retrouverait avec un DLC bien sympatoche ! En effet, l’Empire est actuellement la seule faction à ne pas avoir de “subfaction”, là où les Nains ont Belegar, les Peaux-Vertes Sarksnik, et ainsi de suite ; cependant, les armées de Karl Franz ont déjà été honorées d’un DLC avec The Grim and the Grave, ce qui aurait tendance à contrer cette théorie. D’aucuns pensent que ce dernier ajout avant Total War : Warhammer 2 pourrait offrir à chacune des factions différentes unités ou Seigneurs légendaires. Ce serai bienvenue car cela apporterai de la fraîcheur à toutes les armées, mais demanderai cependant beaucoup de travail. L’idée est tout de même alléchante !

Une autre idée de la communauté serait que An Old Friend fasse référence à une ancienne fonctionnalité vue précédemment dans la saga, comme les personnalisations d’armée. Ou alors tout autre chose, mais ce dont on est certain, c’est que Sega et Creative Assembly savent nous faire languir.

 

 

Un deuxième opus plein de promesses

C’était la grande annonce de fin mars, Total War : Warhammer 2 débarquera cette année ! Un deuxième opus qui rajoutera quatre races ardemment voulues mais par la communauté, mais aussi un nouveau continent. Oh, et la meilleure nouvelle : le Vieux et le Nouveau Monde seront fusionnables pour créer une seule gigantesque map ! Sega et CA s’assurent donc d’une très belle continuité, d’autant plus que la première cinématique est extrêmement alléchante ; car même si peu de choses ont réellement été annoncées, Total War : Warhammer 2 pourrait être porteur de bien des souhaits attendus par les fans :

 

 

Qu’attendre précisément de Total War : Warhammer 2 ? Races, campagnes, héros…

 

 

 

 

 

   

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire