L’ESRB déploie une nouvelle signalétique pour les jeux contenant des loot boxes

En novembre 2018, la Federal Trade Commission s’attaquait aux loot boxes, dans la foulée de la polémique sur Battlefront 2. Peu de temps après, c’est carrément un sénateur qui annonçait vouloir les interdire, lançant un débat politique au niveau mondial – la Grande-Bretagne et la Belgique ont aussi pris des positions fortes. Il faut dire que l’association avec le “gambling“, ou le fait de parier compulsivement pour obtenir un résultat souhaité, a provoqué une énorme levée de boucliers, les associations de consommateurs craignant pour la sécurité des enfants et adolescents.

Aujourd’hui, c’est l’Entertainment Software Rating Board qui est passé à la vitesse supérieur avec une nouvelle signalétique. Pour rappel, cet organisme mondial se charge d’indiquer certains critères sur les jeux, comme la présence de nudité ou d’alcool. Cette fois-ci, l’ESRB met en avant les “items aléatoires“, pour prévenir, encore une fois, le risque d’achat compulsif en vue de d’obtenir tel ou tel item.

 

 

 

Pour les consommateurs peu avertis comme les parents, l’objectif est de les prévenir en amont sur un éventuel risque pour les enfants, sans tomber dans des explications trop techniques.

En août dernier, l’Entertainment Software Association avait réuni une belle brochette d’éditeurs pour lutter contre cette pratique, même si rien de flamboyant n’a été fait. La décision de l’ESRB, quant à elle, est forte et permettra peut-être une meilleure responsabilisation des différents abusant de cette pratique. Bien entendu, il faudra des décisions gouvernementales fortes pour empêcher ou punir tout abus des loot boxes, mais il est toutefois bon de voir que les mentalités commencent petit à petit à changer !

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire