Lentement mais brutalement, les Harkonnen se dévoilent dans Dune : Spice Wars

   

Le jeu Dune : Spice Wars aura de nombreuses factions, et forcément, on ne peut compter que sur la présence de la maison Harkonnen pour pimenter la situation ! Shiro Games a publié une petite présentation de cette puissance originaire de Giedi Prime, un monde aussi industrialisé que ses habitants sont propices à la violence.

Bien évidemment, cette faction sera dirigée par nul autre que le baron Vladimir Harkonnen, un être aussi cruel que puissant. Il ne recul devant absolument rien pour accomplir ses objectifs – son apparence grotesque serait d’ailleurs liée à un MST infligée par une sorcière du Bene Gesserit qu’il aurait essayé de violer.

Pour l’assister dans ses machinations, le Baron bénéficie d’une coterie de conseillers : Glossu Rabban, Pieter de Vries, Feyd-Rautha et Iakin Nefud. Chacun apporteront leurs avantages propres à leur seigneur, pour assurer la domination des Harkonnen sur Dune.

 

 

 

Afin de dominer la planète désertique, cette faction aura accès à un large arsenal : ses troupes sont nombreuses et sacrifiables, mais brutales. Les fantassins d’élite voient leurs dégâts augmenter alors qu’eux-mêmes en subissent, dans la plus pure tradition des berserkers.

Les gunners fournissent un appui lourd avec leurs fusils destructeurs, qui font peu de différence entre amis et alliés ; et si c’est la subtilité que vous recherchez, les sondes d’infiltration pourront se charger d’assassiner discrètement des cibles spécifiques.

 

 

 

 

Si on aurait aimé un trailer de gameplay, ces quelques images et informations permettent déjà d’avoir un aperçu de ce qui s’annonce être une faction populaire. La maison Harkonnen a clairement un style particulier, et on salive d’avance en s’imaginant étendre nos territoires au nom du Baron !

Pour rappel, Dune : Spice Wars sortira en early access cette année.

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire