[Gamescom 2019] Ghostrunner et Green Hell, deux surprises pleines de potentiel

Lors de la Gamescom 2019, plusieurs petits studios présentaient leurs jeux à venir, et certains valent clairement le détour. Craymm et moi vous en présentons deux de qualité, qui risquent de faire du bruit l’année prochaine.

 

  • Ghostrunner

 

Annoncé en ouverture de la Gamescom, ce jeu est un genre de Dishonored cyberpunk, avec des mécaniques de wall-running très poussées. En vue FPS, nous incarnerons un genre de ninja cybernétique qui cours sur les murs, la panneaux publicitaires et autres canalisations ; pour avoir eu l’occasion de tester le jeu pendant une bonne demi-heure, j’ai été agréablement surpris des mécaniques fluides, mais aussi des stratégies funs.

La mission que j’ai testé, qui se déroule environ 15 minutes après le début du jeu, m’a fait affronter des ennemis armés de fusils laser, en gros. Un seul tir est mortel, il faudra donc être particulièrement réactif sur les esquives. Néanmoins, il est possible de “renvoyer” un tir à l’adversaire en parant, mais cela demande beaucoup d’adresse – et une bonne part de chance, pour être honnête ; il est tout de même très jouissif de pouvoir tuer un ennemi avec ses propres tirs ! Concernant les stratégies, certaines zones offrent aux tireurs des possibilités de feu croisé, il faudra donc réessayer plusieurs fois de passer à travers ce barrage pour procéder à des éliminations ciblées. Sauts, glissades mais aussi hooks seront de mise pour parvenir à vos objectifs.

Concernant l’histoire du jeu, la page Steam offre quelques détails intéressants : après un gigantesque cataclysme, l’Humanité vit dans une tour gigantesque créée par un certain Architecte. L’objectif sera d’atteindre le sommet de cette tour pour en découvrir les secrets – on imagine que plus de background sera révélé au fur et à mesure.

En attendant la sortie de Ghostrunner, prévue pour août 2020, vous pouvez retrouver le trailer d’annonce ci-dessous :

 

 

 

 

 

 

  • Green Hell

 

Annoncé comme un survival à la The Forest, Green Hell tient ses promesses et impressione même. Une démo proposant de l’exploration et un “rêve” étaient disponibles lors de la Gamescom, et nous avons pu la tester.

L’histoire prends donc place dans la forêt amazonienne où vous avez débarqué avec votre femme pour des recherches. Au fur et à mesure de votre progression, de plus en plus d’événements paranormaux tel que les “rêves” se produisent. Les rêves sont disponibles au nombre de quatre dans l’histoire. Lors de ces rêves, un enfant sera à vos côtés en tant que guide spirituel, ces scènes permettent de mieux connaitre l’histoire de la forêt et ses indigènes.

Le système de craft fait partie des gros points forts du jeu. En effet, 90% de l’environnement est utilisable pour vous crafter du stuff et ainsi vous aider à survivre. Les possibilités de craft sont variées et chaque élément amène son lot de possibilités. Il sera ainsi possible de construire aussi bien un campement pour vous et votre femme que des bandages en cas de blessure, ou un filtre à eau pour pouvoir s’hydrater correctement. N’oubliez pas, l’hydratation, c’est important.

La survie ne s’arrête jamais dans une forêt hostile et dangereuse, il faudra être tout le temps sur ses gardes pour ne pas se faire mordre par un serpent ou une araignée venimeuse. Plusieurs facteurs entrent en scène pour la survie, par exemple il vous faudra faire attention à ne pas tomber malade ou à ne pas attraper une infection, la faim, la soif et le sommeil sont à surveiller de près eux aussi car il ne faut manquer de rien. Plusieurs objets vous aident dans votre quête tel qu’un carnet ou une montre permettant de connaître le cycle jour/nuit.

Il faudra aussi être attentif aux notes et bouts d’histoires cachés un peu partout dans le jeu, permettant de mieux comprendre l’histoire et son déroulement.

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire