[E3 2019] Cyberpunk 2077 : personnalisation de genre et polémique de pénis

Le trailer de Cyberpunk 2077 diffusé lors de l’E3 a créé beaucoup de hype, certes, mais étrangement, une polémique (notamment lisible sur ResetEra) est venue se nicher dans tout ça.  En effet, une image promotionnelle dévoilée dans la foulée de la conférence présente une personne probablement transsexuelle, faisant de la publicité pour une boisson ; si l’on zoom bien sur l’image, on peut en effet apercevoir le forme d’un pénis. Le slogan “Mix it up“, probablement associé à la boisson, semble aussi fortement suggéré un mélange des sexes, ce qui a entraîné une polémique dans deux camps.

 

 

Zoomer pour voir la forme phallique

 

 

  • Polémique et réponse du studio

 

 

D’abord, des groupes transphobes ont dénoncé une “normalisation et popularisation des mœurs transsexuelles” (source : tweet depuis supprimé), ce qui ne leur a bien évidemment pas plus. D’un autre côté, des groupes LGBT(Q ?) ont reproché au studio polonais de surfer sur une vague pour gagner un nouveau public mais surtout, surtout, d’objectifier les personnes transsexuelles.

Le quest director Mateusz Tomaszkiewicz a indiqué dans une interview à Gamasutra : “C’est un sujet très sensible, et très important. Nous y avons beaucoup pensé. Une des choses que nous voulons pour la version finale du jeu est d’offrir aux joueurs le plus d’options de personnalisation possible“. CD Projekt avait déjà annoncé que V, le personnage principal, serait entièrement personnalisable. “L’idée est de mélanger toutes ces choses”, a poursuivi Tomaszkiewicz. “Il en va de même pour la voix. On veut la séparer [du corps, ndlr], que les joueurs puissent choisir complètement. C’est une chose sur laquelle nous travaillons encore, car elle est plus compliquée que ce qu’il paraît“.

Le fait est qu’il semble surtout d’agir d’une polémique de forme, le fond n’ayant rien de choquant. Il est en revanche intéressant d’avoir eu toutes ces confirmations de CD Projekt, la personnalisation de V s’annonçant palpitante.

 

 

  • Cyberjunk

 

Beaucoup ont tendance à l’oublier, mais Cyberpunk 2077 est un jeu… cyberpunk. S’il est vrai que les questions sur le genre ou la transsexualités semblent déchirer le Twitter des années 2010 – 2020, le futur est beaucoup moins complexe. Pour simplifier, bite et chatte sont sont des concepts dépassés dans une société qui est percluse de loisirs et de souffrances en égale mesure. Il n’est absolument pas rare, dans ce genre de mon, d’avoir un corps doté d’un pénis, d’une paire de seins et de prothèses bioniques servant des buts purement charnels.

La décision d’origine de CD Projekt n’est donc absolument pas politique mais sociétale, et dans le futur. En nous permettant de créer un avatar doté d’attributs féminins et masculins (et encore, on ne sait pas dans quelle mesure), Cyberpunk 2077 renforce notre immersion dans un monde à la fois fascinant et dérangeant. Kasia Redesiuk, l’auteur de l’illustration, a expliqué à Polygon : “Personnellement, pour moi, cette personne est sexy. J’aime ce à quoi cette personne ressemble. Cependant, ce modèle est utilisé – son corps est utilisé – pour des raisons commerciales. Il est présenté comme une chose, et c’est là le côté terrible“.

Ceux qui ont l’habitude lire ou voir de la science-fiction savent que le cœur du style cyberpunk repose principalement sur un monde où les grandes entreprises contrôlent la plupart des aspects de la vie des gens ; comme indiqué plus haut, la souffrance est omniprésente, et pour contrebalancer, on trouve autant de plaisir. Si aujourd’hui, le succès de sites comme PornHub paraît logique, il aurait été inconcevable, deux siècles auparavant, d’expliquer à une personne en quoi il peut être attrayant de s’astiquer devant une vidéo de personnes faisant l’amour. Et encore, ne parlons pas des catégories plus obscures.

L’idée est donc d’avoir un monde réaliste, détaché du nôtre et pourtant terriblement familier. CD Projekt a défendu son illustrateur, et à la décharge du studio, il reste encore beaucoup de choses à voir avant de critiquer le contenu.

 

 

En attendant, vous pouvez retrouver la présentation officielle de l’édition Collector, qui est de toute beauté. Nvidia a par ailleurs annoncé que Cyberpunk 2077 supportera le ray tracing – c’est d’ailleurs via cette annonce qu’a émergée l’image de la discorde.

Le jeu est toujours prévu pour le 16 avril 2020 sur PlayStation 4, Xbox One et PC.

 

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire