[E3 2018] William Gibson n’est pas emballé par Cyberpunk 2077, et on vous explique pourquoi il a tort

William Gibson est considéré comme le papa du style cyberpunk, et ça fait de lui quelqu’un d’important ; ça tombe puisque hier soir, après cinq années d’attente, Cyberpunk 2077 a eu droit à sa bande annonce, qui envoyait du très lourd ! Le soucis, c’est que monsieur Gibson n’a pas été emballé :

 

 

Effectivement, quand on pense au style cyberpunk, on image d’abord des cités plongées dans une nuit éternelle (coucou Blade Runner et Altered Carbon) avec de la lumière de partout ; or, CD Projekt a pris tout le monde à contrepied en dévoilant “Nigh City” en plein jour ! Clairement, ça influence pas mal, mais le cyberpunk n’est pas que visuel : il y a aussi ce concept de nouveaux modèles sociaux, et de grosses multi-nationales qui contrôlent tout. Et si ce premier trailer est alléchant, il nous reste teeeeeeellement à découvrir sur Cyberpunk 2077.

Gibson fait également état de l’aspect GTA version années 80 rétro-futuriste, et on sait déjà que c’est faux. Pourquoi ? Parce que CD Projekt a déjà prouvé avec The Witcher 3 sa capacité a créer des atmosphères aussi uniques que prenantes. Cependant, le postulat de base de Gibson n’est pas entièrement faux puisque, effectivement, l’anarchie organisée de Grand Theft Auto peut être comparable avec un environnement cyberpunk. Quant au reste du style, il faudra probablement attendre avant d’en savoir un peu plus.

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire