Dr Disrespect annonce qu’il va poursuivre Twitch en justice suite à son ban

   

C’est un bras de fer colossal qui s’annonce : Dr Disrespect a annoncé son intention de poursuivre Twitch en justice, suite à son mystérieux ban de l’année dernière. Le célèbre streameur américain, connu notamment pour ne pas mâcher ses mots, a publié une vidéo sur sa chaîne YouTube où il est revenu sur cette mystérieuse affaire. Il affirme savoir pourquoi il a été banni, bien que l’information n’ait pas été rendu publique.

Malgré de nombreuses rumeurs et théories invraisemblables, la lumière n’a jamais été faite publiquement sur les raisons de ce ban. En expliquant connaître ladite raison “depuis plusieurs mois“, Dr Disrespect laisse planer une résolution : si l’affaire est effectivement portée devant les tribunaux, tous ses aspects seront exposés aux yeux de la justice et révélés publiquement.

Mais pourquoi le streamer étasunien décide-t-il de “sue the fuck out of Twitch” selon ses propres mots ? On imagine qu’il s’agit du principe, mais c’est surtout une question d’argent. Le principal intéressé explique : “Je gagne probablement un quart de ce que je gagnais sur Twitch. Nous essayons de maximiser ce avec quoi nous pouvons travailler mais le ban, ça nous a énormément affecté, d’un point de vue financier mais aussi de networking. Les relations que nous avons bâties ces cinq dernières années, avec Activision et EA, tous les gros sponsors et partenaires se demandent : pourquoi t’as été banni ?“. Comme il le souligne si bien, les recherches Google le concernant mettent en avant cette mystérieuse mais passionnante histoire d’amour à la fin brutale avec Twitch.

Plusieurs hypothèses ont été formulées sur Internet :

 

  • Suite au fait qu’il ait filmé les toilettes de l’E3 pour une vidéo, avec des mineurs apparaissant à l’écran
  • Suite à une tentative de négociation musclée, ayant échouée après la fermeture de Mixer
  • Suite au fait qu’il ait trompé sa femme (quand même peu probable)
  • Suite à la propagation de théories complotistes émises par David Icke, qui pense notamment que les membres de la famille royale britannique sont des reptiliens (sérieusement)
  • La réponse D

 

 

Lorsqu’il streamait sur la plate-forme d’Amazon, Dr Disrespect avait plus de 4 millions d’abonnés, contre environ 3,46 millions sur YouTube actuellement. La différence est raisonnablement faible, mais comme expliqué ci-dessus, les juteux contrats avec les sponsors semblent se raréfier – or ceux-ci sont la source principale de revenus des personnalités, en général. Son image étant écornée, le streameur pourrait donc initier une lutte de type David contre Goliath et fédérer sa communauté autour de lui, provoquant ainsi l’intérêt de nombreux sponsors potentiels.

 

 

 

Car il faut bien comprendre que le message de Dr Disrespect s’inscrit dans un cadre beaucoup plus grand : cela fait longtemps que les streameurs et viewers pointent du doigt Twitch et son habitude de bannir des gens sans forcément fournir de raison. Bien sûr, le tout est fait en accord avec les conditions d’utilisation de la plate-forme, mais la non-moralité du processus embête de plus en plus de gens.

Le fait est qu’en sachant mais ne divulguant pas le motif de son ban, Dr Disrespect fait aussi le jeu de son adversaire, et un suspens trop long pourrait finalement le desservir. Mais c’est peut-être, justement, une question de temps : en mettant la pression à Twitch, le streameur américain peut espérer un règlement à l’amiable, avec à la clé un gros chèque et de nouveaux partenariats. Mais est-ce vraiment son objectif ?

Encore une fois, Herschel Beahm IV de son vrai nom se fait le héraut d’une large communauté, qui va au-delà de la sienne. Tenir tête à Twitch devant un juge peut s’avérer délicat, mais hautement symbolique. Est-ce que Dr Disrespect va essayer de se rabibocher ? De simplement obtenir réparation ? Ou bien s’allier avec une autre grosse plate-forme ?

Le timing est également intéressant, puisque le streameur a plus ou moins annoncé, il y a quelques jours, vouloir créer son propre studio de jeux vidéo. Au-delà de l’éventuelle qualité du produit final, l’événement en lui-même risque de rassembler beaucoup de monde. Bien que la sortie ne soit pas programmée avant au moins plusieurs années, Dr Disrespect cimente sa réputation, et avec elle sa force de persuasion.

Nous vous tiendrons bien entendu au courant si une plainte est effectivement déposée, et les éventuels développement qui s’en suivront. Quoiqu’il en soit, cela s’annonce très palpitant !

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire