DOOM : découvrez 10 minutes de massacre vidéo en 4K

Enfilez vos bavoirs et préparez vous à recevoir de l’hémoglobine en plein dans vos yeux ! id Software nous offre un avant-goût de DOOM Eternal en nous proposant de découvrir les 10 premières minutes de gameplay du jeu, histoire de nous faire patienter jusqu’au 20 mars prochain. Âmes sensibles s’abstenir, cet article va contenir des images de monstres découpés, de murs recouverts de globules rouges, et surtout de badassitude omniprésente. Si vous êtes facilement impressionnable, évitez de vous aventurer plus loin…

 

  • Pas le temps pour le scénario, on veut du SANG !

2 minutes. C’est le temps que le jeu prends pour envoyer balader l’intrigue et nous laisser détruire du méchant. Avec un remix métal du thème principal en fond, ainsi que des appels de détresse provenant de la Terre nous expliquant que cette dernière a été envahi à 60% par les forces des enfers.

 

Nous retrouvons le Doom Guy. Il est tout beau et il est prêt, à lui tout seul, à renvoyer les zombies sur Mars. D’entrée, DOOM Eternal se veut être avant tout un FPS nerveux, et de ce fait, il évite au maximum de casser son rythme de jeu avec de longues cinématiques.

 

 

 

  • Apprenez rapidement comment devenir une machine à tuer.

Malgré tout, DOOM Eternal ne veut pas non plus perdre les néophyte, alors avant d’atterrir sur Terre, le jeu souhaite vous familiariser avec ses mécaniques.

A commencer par les Glory Kills ! Les Glory Kills sont des sortes de Fatality que vous pouvez infliger à vos victimes. Ces animations gores sont réalisables au corps à corps et vous permette de one shot votre adversaire. A vous de voir si pour une explosion de tripes, vous êtes prêts à vous approchez des bêtes des enfers et devenir potentiellement vulnérables… NON, vous n’êtes pas vulnérable, n’oubliez pas, vous êtes une machine de guerre.

 

Il y a aussi l’ajout de la tronçonneuse, une arme au corps à corps qui donne à votre personnage des allures de Ash Williams, et qui vous permet de découper vos ennemis au corps à corps. Une variante plus fun du couteau des FPS modernes si vous préférez.

 

 

 

Notez aussi au passage que vous pouvez ajouter des mods sur vos armes, il y en a plusieurs disponibles pour chaque arme, et ils change radicalement la manière dont vos armes peuvent tirer, histoire d’ajouter un peu de variété à votre boucherie sans fin.

 

 

  • Une direction artistique très travaillée.

DOOM Eternal semble encore plus inspiré que son prédécesseur de 2016. L’aspect de la Terre engloutie par les flammes de l’enfer est très travaillée et bien rendue, et le bestiaire du jeu réserve des surprises régulièrement, que ce soit dans la variétés des skins d’une seule et même espèce de monstre, ou alors dans la manière de combattre un ennemi, comme par exemple avec l’Arachnotron, un cerveau avec des pattes auquel il faudra endommager son point faible avant de lui faire mordre la poussière.

 

 

 

 

Tannouki

Raton laveur préféré d'Always For Keyboard !

Laisser un commentaire