Cyberpunk 2077 est devenu rentable en 24 heures, et ses développeurs recevront désormais des bonus

Huit ans de développement, c’est quand même assez long – et coûteux. Et pourtant, les précommandes de Cyberpunk 2077 ont déjà remboursé les coûts de développement et de marketing du jeu ! Dans le communiqué officiel (en anglais) visible ci-dessous, CD Projekt Red confirme le fait, ainsi que la couverture des développements prévus pour le reste de l’année :

 

The Management Board of CD PROJEKT S.A. with a registered office in Warsaw (hereinafter referred to as “the Company”) hereby announces that the estimated licensing royalties receivable by the Company in association with pre-order sales of Cyberpunk 2077 across all of its digital distribution channels have exceeded the sum of the following:

  • total development expenditures related to the game, and
  • the game’s marketing and promotional costs borne by the Company – either already incurred or anticipated for the remainder of 2020.

 

 

Malgré un lancement en demi-teinte lié à de nombreux bugs et crashs, particulièrement sur les consoles de la génération actuelle, Cyberpunk 2077 a battu tous les records. Plus d’un million de joueurs simultanés sur Steam ont brisé le précédent record établi par Fallout 4, tandis que les 8 millions de copies précommandées n’ont jamais été atteintes par un autre jeu.

C’est impressionnant, certes, mais quel a été le coût de Cyberpunk 2077 ? Impossible de le savoir avec précision, mais dans sa dernière présentation aux investisseurs, le studio polonais faisait état de 111 millions de dollars de dépenses de développement hors-GOG… juste depuis 2018. Il ne serait pas étonnant que le coût de développement et de marketing du jeu dépasse le demi-milliard de dollars, même s’il n’y a aucun moyen d’en être sûr. On sait néanmoins que deux semaines avant sa sortie, Cyberpunk 2077 avait déjà généré 50 millions de dollars de chiffre d’affaire juste sur Steam :

 

 


Cela dit, le prix à payer a été lourd pour les développeurs : en septembre, nous apprenions que de nombreux employés devaient travailler 6 jours sur 7 pour compléter le jeu dans les temps – et c’était à l’époque où la date de sortie était encore prévue pour novembre. Afin de motiver les troupes, la direction de Cyberpunk avait prévu un système de bonus à partir du moment où Cyberpunk 2077 atteindrait la note minimale de 90/100 sur Metacritic – ce qui est précisément le palier atteint. Cela dit, les notes des consoles de la génération actuelle sont particulièrement basses, ce qui a tendance à fausser le résultat global.

Afin de remédier à cela, une directive relevée par Bloomberg permet désormais aux développeurs de toucher un bonus en-dehors de la note globale de Metacritic. Le PDG Adam Badowski a déclaré : “Nous avons sous-estimé les limites et la complexité nécessaires à faire de tout ça une réalité, et vous avez cependant tout fait pour délivrer ce jeu si ambitieux et spécial“.

Espérons tout de même qu’à l’avenir, CD Projekt Red se montrera plus réaliste dans ses dates et attentes, tant par respect pour ses équipes que ses fans.

 

 

 

 

   

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire