Avec Torn Away, la violence de la Seconde Guerre Mondiale laisse place à la volonté de survivre

   

L’éditeur Nordcurrent vient de présenter Torn Away, un jeu vidéo narratif qui s’annonce intéressant à plusieurs égards. D’abord parce qu’il nous plonge dans les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale, mais sous l’aspect civil. Nous y incarnons Asya, une jeune fille déportée dans un camp de travail nazi.

Lorsqu’elle saisit une opportunité de s’échapper, nous l’accompagnons sur la longue route vers l’est, qui traversera l’Allemagne et la Pologne. Une grande originalité de Torn Away réside dans le fait qu’il est impossible de recourir à la violence, et que Asya devra principalement se cacher et faire preuve d’astuce, tant pour échapper aux soldats ennemis que pour se nourrir et s’abriter.

 

 

 

Dans la lignée du très bon This War of Mine de Deep Silver et 11 bit studios, ce jeu développé par Perelesoq s’inspire de faits réels, notamment des carnets d’enfants, pour donner une vision moins physique mais toute aussi brutale de la guerre. Le célèbre compositeur Vasily Kashnikov, connu notamment pour la bande-son de Pathologic 2, offrira l’ambiance musicale de cette survie narrative.

Torn Away est prévu pour fin 2021 sur Steam et GOG.

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire