Watch Dogs : entre sequel et séquelles

   

“Je ne pense pas que Watch Dogs soit parfait, et il y a encore beaucoup de places pour des améliorations. Mais […] après cinq ans et demi de développement, quand vos équipes prennent enfin leurs vacances et que les joueurs commencent à acheter leurs copies, certains éléments deviennent clairs”. Des paroles honnêtes mais dures, signées Jonathan Morin. Le directeur créatif de Watch Dogs a longuement expliqué à GamesTM que malgré les 8 millions de ventes, le jeu centré sur le hacker Aidan Pearce n’a peut-être pas eu l’effet escompté.

Depuis plusieurs mois que les rumeurs d’un Watch Dogs 2 se sont répandue sur la Toile, beaucoup parlent d’un sequel, et Jonathan Morin l’a lui-même suggéré à demi-mot. Car malgré des idées intéressantes, les gameplay lourdement redondant et les DLC pas franchement séduisants auront fait grincer des dents une bonne partie de la communauté ; néanmoins, le bébé d’Ubisoft est loin d’être un fiasco total, même s’il traîne derrière lui quelques fantômes. Un séquel pourrait néanmoins être une bonne manière d’explorer l’histoire intéressante de Pearce plus en détail… et l’occasion de corriger quelques erreurs, sans doute.

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit site bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire