Warlords of Draenor : les raisons du fiasco en trois points

Extension très attendue, Warlords of Draenor a, depuis deux jours, quelques “légers” soucis, empêchant notamment la connexion de nombreux joueurs – et lorsqu’ils y arrivent, les lags et les bugs font honneur à tout serveur privé qui se respecte. Si les attaques DDoS ou une mauvaises préparation sont bien sûr des facteurs présents, d’autres hypothèses sont à envisager…

 

Une attaque par la Horde de Fer

 

Les premières heures de jeu ont été, par rapport à aujourd’hui, relativement jouables. C’est peu de temps après que la situation a dégénéré, et une théorie à rapidement été entendue ; en effet, d’après un ami qui est lui-même le cousin de l’oncle de la soeur de la personne qui a décidé de raser les cheveux de Thrall, l’arrivée des joueurs dans la jungle de Tanaan et la mise en place des fiefs a grandement perturbé la Horde de Fer, laquelle ne s’attendait pas à une incursion dans son domaine. Il semblerait donc que, sur les conseils avisés de son fils, monsieur Grommash Hurlenfer ai décidé de faire planter les serveurs afin de se préparer. On ne peut qu’espérer un retour à la normal, au cas où Garrosh puisse avoir le temps de connecter ses neurones pour trouver des idées viables…

 

L’héritage de Mists of Pandaria ?

 

Harrison Jones, expert en ethnologies et autres domaines d’études chelous, nous à récemment envoyé un courrier afin d’expliquer que selon lui, ces problèmes pour se connecter sont une résultante des miasmes de l’extension précédente. “La campagne de Pandarie s’est accompagnée de nombreux enseignements spirituels, explique l’archéologue. Il est donc possible, pour ne pas dire tout à fait probable, que le sha de la Patience ai procédé à une accumulation inversée de la polarisation des serveurs [nous non plus, on a pas compris, ndlr] afin de frustrer la communauté. C’est donc une nouvelle épreuve imposée aux aventuriers d’Azeroth, une épreuve pour laquelle les armes ne suffiront pas“. Le professeur Jones a néanmoins précisé que pour prendre son mal en patience, il est fortement conseillé d’aller se détendre sur Heroes of the Storm – à moins que le sha des Clés alpha vous ai pris en grippe, bien sûr.

 

Patience est mère de baston entre pandas dans les montagnes
Patience est mère de baston entre pandas dans les montagnes

 

La congolexicomatisation des mécanismes de jeu

 

Si beaucoup comparent le lancement de Warlords of Draenor à celui de Diablo III, et de sa fameuse Erreur 37, il semblerait que ça ne soit pas là le fait de Jay Wilson, mais plutôt d’un certain Jerry Golay. Récemment nommé directeur des lancements d’extension très attendues, le monsieur aurait, semble t-il, voulu essayer une nouvelle méthode qui consiste à remplacer les instances et les raids par des files d’attentes. Lorsque nous somme allé à sa rencontre, il s’est contenté d’un laconique “cela est une importante économie de temps pour nos graphistes, qui n’ont plus à concevoir des armes, des environnements ou des monstres à abattre. Grâce à notre nouvelle méthode, nous pouvons désormais nous contenter d’un simple écran d’attente”. Une initiative originale, certes, mais qui risque de ne pas ravir la communauté.

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire