Tout ce que l’on sait de Half-Life : Alyx, le prochain jeu (VR) de Valve

Après une annonce surprenante, Half-Life : Alyx a été révélé au monde entier ce soir par Valve, avec une date de sortie : mars 2020. Le jeu coûtera 60 dollars, à moins que vous ne possédiez déjà un casque Valve Index VR, il sera donc gratuit ! Fait intéressant, il s’agit du plus gros projet de l’histoire de la boîte ; Greg Coomer, designer sur le jeu, a indiqué qu’environ un tiers de l’équipe avait déjà bossé sur des jeux de la saga. Étonnamment, le but de Valve n’était pas de créer une nouvelle entrée dans la saga, mais plutôt d’expérimenter : “Nous ne voulions pas faire un nouveau jeu Half-Life”, a expliqué à IGN Robin Walker, développeur. “Valve a commencé à faire des choses en VR en utilisant des assets de Half-Life et Portal, même si ce dernier n’était pas viable, en de nombreux points, pour la réalité virtuelle. En revanche, c’était le cas de Half-Life”.

Mais justement, est-ce que les fans de la saga seront comblés ? Alyx sera de retour, avec une petite différence : Merle Dandridge doublait le personnage il y a douze ans, mais c’est désormais la voix de Ozioma Akagha qui nous accompagnera. Fun fact, c’est la première fois que le héros d’un jeu de la saga aura sa propre voix. Ici, Alyx et son père Eli combattrons au sein d’une résistance naissante contre le Cartel, lors d’événements qui prennent place entre les deux jeux précédents. La Citadelle sera encore en construction et surtout, les extra-terrestres pas totalement implantés sur Terre ; en effet, de nombreuses constructions et barricades indiquent que l’occupation est en cours, et qu’il nous reviendra de la perturber.

Valve a eu à cœur de reproduire les ingrédients qui ont fait le succès de la saga, et assure qu’il s’agit d’un jeu complet, et pas d’une simple démo VR. Si l’on compte effectivement 20 heures de jeu minimum comme c’était le cas pour Half-Life 2, il n’est pas exagéré de dire que Half-Life : Alyx est un des plus gros projets en réalité virtuelle sur le marché. Et pour garantir un maximum d’authenticité, le studio s’est attaché les service d’un homme de qualité : Marc Laidlaw. Le parrain de la saga n’a pas directement travaillé sur le jeu, mais semble s’être “rendu disponible pour répondre aux questions des développeurs“, ce qui est un gage de qualité.

On ignore si Alyx sera suffisant pour démocratiser les casques de réalité virtuelle auprès des gamers, leur prix excessif restant un obstacle de taille. Cela dit, si les catalogues disponibles commencent à s’étoffer, l’intérêt n’en sera que plus grand.

 

 

 

 

Lothan

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Amateur de jeux stylés, point bonus s'il y a une histoire riche et/ou des blagues de gamin. Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire