[TEST] Nova : Opérations secrètes #2

Après un premier opus plutôt réussi, la suite des aventures de Nova : Opérations Secrètes est sortie aujourd’hui. Le Dominion est sous une menace mystérieuse, et la Fantôme connue sous le nom de Nova doit retrouver la mémoire au plus vite. Des Zergs, des Terrans comploteurs et même des Protoss seront de la partie !

 

Une quête personnelle et galactique

 

Nova : Opérations Spéciales se concentre certes sur une certaine menace qui plane sur le Dominion, mais pas à l’échelle galactique comme c’était le cas avec la trilogie StarCraft II ; cette sorte d’intimité permet de mieux s’identifier à November Annabella Terra, mais surtout à percer la psyché de ce personnage somme toute assez mystérieux. Mystère d’autant plus épais que Nova va devoir tout faire pour retrouver la mémoire, et comprendre l’origine de la menace des Défenseurs.

Qu’il s’agisse de sauver des civils ou de récupérer de la précieuse terrazine, Nova et ses alliés devront parcourir différentes planètes exotiques aux décors variés, et ce sous des attaques constantes. On a un peu l’impression d’une course contre la montre, et le sentiment de progression pour éviter un cataclysme politique est plutôt bien retranscrit par Blizzard.

 

On retourne dans le passé...
On retourne dans le passé…

 

... où les choses étaient plus sympas...
… où les choses étaient plus sympas…

 

... pour un temps au moins
… pour un temps au moins

 

Moins de solo, plus de bobos !

 

Étrangement, alors que Nova est vraiment le pivot de l’histoire, elle est ici moins primordiale que dans les épisodes précédents. Bien entendu, sa survie et ses capacités spéciales ne seront pas négligés, mais on retrouve plus l’aspect macro-stratégique qui caractérise la série. Croiseurs, tanks, marines et corbeaux seront nécessaires pour défendre votre base, ou attaquer l’adversaire, Nova servant surtout à prendre des objectifs.

On aurait aimé un peu plus d’infiltration, le bon Reigel proposant souvent du nouveau stuff/capacités mais correspondant moins à la profession de Fantôme que celle de “commandant badass qui tue un max de trucs”. Malgré cela, la micro-gestion des différentes unités s’avérera tout aussi importante et peut-être même un peu plus complexe, d’autant plus qu’il faudra défendre et gérer des positions arrières.

 

nova_ops_15

 

nova_ops_16

 

nova_ops_12 nova_ops_18

 

nova_ops_19

 

nova_ops_23

 

 

Cette deuxième série de missions s’avère relativement différente de la première, mais procure le même plaisir de jeu. Les missions s’enchaînent rapidement et offrent suffisamment de diversité de pour ne pas s’ennuyer. Notre relation avec Nova s’éclaircit un peu plus, et est un fil conducteur efficace ; la fin inattendue pourrait avoir de grosses répercussions, pour peu que notre Fantôme préférée ne réussisse pas à les empêcher…

 

 

nova_ops_21

 

nova_ops_11

 

nova_ops_10

 

nova_ops_9

Un fin lourde de sens
Un fin lourde de sens

Rédacteur en chef de ce p'tit bien sympatoche ! Dispo sur Twitter : @RealMimil

Laisser un commentaire